•  

Lac de la Sorme – Des nuages noirs au-dessus d’un projet d’élevage de poules pondeuses

L’installation d’un élevage industriel de 22 000 poules pondeuses, comprenant un bâtiment et un parcours de plein air est en projet sur la commune de Charmoy.

Il représente un risque important pour le lac de la Sorme, principal réservoir d’eau destinée à la consommation humaine de la Communauté Urbaine Creusot-Montceau.
Si cet élevage industriel est créé, ses 22 000 poules produiront sur leur parcours de plein air une très forte quantité de fientes, notamment riches en azote et en phosphore (sans parler des possibles substances vétérinaires), qui représente une nouvelle menace pour la ressource en eau.

Outre une pollution diffuse, on ne peut écarter le risque d’une pollution brutale consécutive à des pluies violentes venant lessiver le parcours, pour partie mis à nu par les poules. Les polluants seront alors acheminés, rapidement du fait de la forte pente, vers le ruisseau tout proche qui rejoint la rivière « La Sorme » peu avant le lac, sans possibilité d’intervention.

 

Cet élevage représente l’équivalent d’environ 40 bovins pour la production l’azote et 110 bovins pour le phosphore. Certes les fientes produites dans le bâtiment seront récupérées, mais pas celles produites sur le parcours. De plus le comportement grégaire des volailles conduira localement à une concentration sans équivalent avec l’élevage bovin.

En outre, le fait que les aliments fournis aux volailles ne soient pas produits localement alourdit le bilan environnemental de cette activité dite de « plein air », mais de fait quasi hors sol.

 

Aucune disposition réglementaire ne semble pouvoir empêcher cette installation et pourtant la menace est bien réelle et élevée. CM TerrEco s’étonne de l’inadaptation des textes.

 

Ce projet d’élevage industriel apparaît totalement incohérent au regard des dispositions réglementaires visant à préserver le Lac de la Sorme et encadrant le programme d’actions conduit par la Communauté urbaine en partenariat avec les éleveurs du bassin versant.

Ce projet est inéquitable au regard des dispositions contraignantes qui s’imposent aux seuls éleveurs de bétail.

 

CM TerrEco n’est pas opposé par principe à la production avicole et à la diversification des activités agricoles, au contraire notamment si elles participent à la mise en place de circuits courts et à une production biologique. Il importe cependant que de nouvelles activités ne conduisent pas à une dégradation de l’environnement et en particulier de la qualité de la ressource en eau.

 

Ce projet, inadapté au secteur, est une menace pour la ressource en eau.

Ce projet est incohérent et inéquitable.

CM TerrEco soutient les éleveurs du bassin versant de la Sorme

opposés à ce projet de 22 000 poules pondeuses 

 

Pour CM TerrEco

D Cornet                                                                                                                

Président               

4 commentaires

  1. Bonjour

    Et quel serait l’endroit précis prévu pour cet élevage ?

  2. C’est incroyable que les gens n’en soient pas revenus de ce type d’élevage ! Après on crie au secours devant les grippes aviaires et autres saloperies .

  3. le fil a couper l'eau chaude

    L’élevage en question est il situé sur le bassin versant de la Sorme ?
    Si tel est le cas, cela fera une pollution potentielle de plus pour notre réserve d’eau potable qui concentre déjà un certain nombre de polluants. Demandez dans vos mairies, en toute légalité, les résultats complets des prélèvements d’eau aux robinets, après traitement. Plus de 300 molécules chimiques sont encore présentes, …mais bien sur en dessous des seuils légaux.
    Faut il pour autant incriminer les agriculteurs victimes de modèles éculés ?
    La France ne pourra jamais concurrencer la Chine ou même l’Allemagne en production intensive animale. Changez de modèle, diversifiez vous, faites de la qualité et de la diversité et oubliez la « batterie ».
    Respect aux agris.

  4. Habitant Les Garcherys aux BIZOTS, avec ou sans élevages l’eau de la SORME est imbuvable. Elle sent le pourri et l’eau de javel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *