L’Abreuv’Art – A la bonne santé des Galipotes

Depuis maintenant un an, ils coulent des jours heureux. De quitter Saint-Vallier « a été un mal pour un bien » annonce sans hésiter Fabiola Giorgi, la présidente de l’association l’Abreuv’Art des Galipotes.

Voilà un an que le livre s’est refermé, que l’histoire avec Saint-Vallier s’est achevée dans la douleur et l’incompréhension la plus totale. Pour des raisons qui demeurent toujours obscures, l’Abreuv’Art des Galipotes a, doucement mais sûrement, été rejetée de l’ECLA où se tenaient les activités et les boeufs musicaux de l’association.

« Il n’y a pas de regrets à avoir surtout de la façon dont nous avons été mis dehors, ce fut même violent (dans les paroles) » se souvient encore la présidente. Un cauchemar et puis, après des sueurs froides, le réveil enchanté.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

Avec ses 1121 adhérents pour les activités à Saint-Vallier, l’association ne pouvait pas ne pas rebondir. « Alors tout naturellement, nous nous sommes tournés vers Sanvignes » rappelle avec le sourire Fabiola.

C’est l’eau et le vin. A Sanvignes, les Galipotes son accueillis sans état d’âme. La salle de la Trèche devient alors le nouveau lieu des boeufs musicaux. Un changement qui porte aussitôt ses fruits. « Nous étions à 1658 entrées sur l’année à Saint-Vallier, nous sommes à 3693 à Sanvignes, soit plus 122% » analyse froidement Pascal Trentin, le trésorier, l’expert en compte d’apothicaire.

Il affine ses chiffres : 293 adhérents sont de Saint-Vallier, 148 de Sanvignes, 306 de Montceau, 115 de Blanzy, 210 de la communauté urbaine (sans les 4 communes), 259 hors CUCM et 91 autres départements. « Et grâce aux boeufs, nous avons reversé 5228 € à des associations caritatives et humanitaires » glisse-t-il au passage. Belle intervention !

Un autre état d’esprit à Sanvignes

Evidemment, l’organisation est plus lourde, « nous avons besoin  de 23 bénévoles à chaque boeuf » indique Fabiola. La sonorisation _ à Saint-Vallier, l’association bénéficiait de celle de l’ECLA _ « nous avons dû la louer. Aujourd’hui, nous venons de l’acheter » révèle le trésorier.

L’association n’en finit pas de grandir et s’est parfaitement intégrer à la vie culturelle sanvignarde. Les Galipotes ont même un partenariat avec le centre social des Passerelles. Les activités mises en sommeil, sont de retour, notamment  la troupe de théâtre. « C’est déjà complet pour les enfants », annonce la présidente.

Mais, outre le réel intérêt que suscite l’association auprès du public, c’est l’état d’esprit avec la municipalité qui tranche avec celle de Saint-Vallier. « Ici (à Sanvignes), tout est plus simple. Une question, on vous répond. La commune est à l’écoute » expose Fabiola.

Pour résumé, « ce n’est que du bonheur » confie-t-elle.

On trinque !

Jean Bernard

 

L’assemblée générale de l’Abreuv’Art des Galipotes aura lieu le jeudi 19 septembre

à 19h45 au centre d’accueil à Sanvignes.

 

Le premier boeuf musical de la saison 2019/2020 est programmé

le vendredi 27 septembre 2019 puis le 22 octobre, 22 novembre, 20 décembre,

24 janvier 2020, 28 février, 20 mars, 24 avril, 29 mai et 26 juin.

2 commentaires

  1. MERCI JB pour l’article et surtout UN GRAND MERCI aux 1424 adhérents et aux Bénévoles de faire vivre l’association!! A très vite !!

  2. Félicitations fabiola et pascal pour avoir persévéré et j adore les galipottes. Que cette nouvelle entré sois la plus agréable bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *