La communauté urbaine, un enjeu pour Marie-Claude Jarrot et Charles Landre

Ce n’est plus de la tension, c’est clairement un rejet. Hier soir à la salle de réunion du centre nautique à Montceau-les-Mines, le président de la communauté urbaine a été mis au pilori. David Marti est chaudement habillé pour l’hiver.

Charles Landre (LR), conseiller municipal au Creusot dans l’opposition et conseiller communautaire (opposition également) est intervenu à l’invitation de Montceau ma vie pour… déjà préparer les élections municipales et donc, changer la majorité à la communauté urbaine Creusot Montceau en 2020.

Charles Landre a un double objectif et un seul homme à battre, David Marti, à la fois maire du Creusot et président de la CUCM. « Nous devons travailler à un projet pour la communauté avec ceux qui partagent notre philosophie politique. Pour 2020, c’est un enjeu essentiel ».

L’élu creusotin a donc donné un grand coup de pied dans la fourmilière d’où sont sortis tous les points négatifs des actions de l’éxécutif de la CUCM et de pointer aussi son manque de vision. Le transport collectif, pas satisfaisant; l’eau, il faudrait 100 ans pour rénover le réseau; le développement économique et l’attractivité du territoire, il faut définir une vraie stratégie; l’écomusée, tout pour Le Creusot et la villa Perrusson rien pour les autres; le budget, la capacité d’investissement diminue et le taux d’endettement augmente, et à simplement s’appuyer sur la dotation de l’Etat (120 €/habitant) « sachant qu’elle ne sera pas éternelle, nous aurons le précipice de l’inconnu » souligne Charles Landre et propose « de faire preuve d’intelligence entre les maires et ne pas seulement se limiter à la dotation ».

Arrive Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau et conseillère communautaire. Elle attaque bille en tête, « je vais vous dire pourquoi la communauté ne fonctionne pas à plein régime, parce qu’elle est gérée par la politique ». L’exécutif est marqué à gauche et il ne partage pas avec l’opposition marquée à droite. « Montceau devrait avoir une place de vice-président dans une communauté avec deux villes centres. Pas très malin de faire ça, c’est oublier les habitants de Montceau ».

Ce mercredi soir, Marie-Claude Jarrot se lâche. Elle évoque une fois encore l’attractivité « de notre territoire » avec ses atouts et « on n’arrive pas à le faire savoir ». Elle lance d’ailleurs un appel à David Marti pour s’occuper du marketing. « Jouons collectif, sinon on perd ».

Tout est clair, Marie-Claude Jarrot et Charles Landre, nous le savons, sont en campagne pour les municipales et cherchent des appuis pour s’assurer la majorité à la CUCM en 2020. « Je serai le premier promoteur de la communauté » assure Charles Landre. Lui et d’autres…

Jean Bernard

9 commentaires

  1. Une seule présidence mais deux candidats !

    • Bonjour,
      C’est l’ explication comment doit fonctionner l’exécutif de la C.C.M., ce n’est pas le cas aujourd’hui ( décidé par le Président et ces Vice-Présidentes(s) voilà comment fonctionne l’exécutif actuellement) .
      Nous n’étions pas là pour choisir quiconque, car en démocratie pour faire le choix du
      Président(te) il faut une élection, et ensuite rendre la pluralité suivant le résultat voilà.
      Cordialement,
      J.F.G.

  2. La campagne municipale 2020 n’a jamais commencé, cela fait 4 ans que madame le maire est en campagne à dénigrer son prédécesseur… pendant ce temps là Montceau s’isole de tout ! Les prochaines municipales seront un référendum, pour ou contre Jarrot ! Bien dommage car celà fera les affaires d’une certaine personne…

  3. Ah j’oubliai ! Elle ne siège jamais à la CCM !

  4. Monsieur Sniper a deux défauts, le mensonge concernant la présence de MME JARROT aux sessions de la CCM et l’orthographe ! Dommage !

  5. Bonsoir Sniper,
    Vous ne devez pas suivre les informations de la C.C.M., sinon vous auriez constater la présence Mme la Maire de Montceau-les-Mines à tous les Conseils Communautaires.

    • Il suffit de reprendre les procès verbaux disponibles sur le site de la CUCM, rien que sur l’année 2018, elle a été absente à deux séances du conseil communautaire (27 septembre, 28 juin sans compter un retard à un autre) sur 5 séances à ce jour soit 40% d’absentéisme sur presque toute une année (à 1 mois près) ça fait quand même beaucoup.

  6. comme d’habitude, ils nous explique que tous les problèmes viennent des autres
    Mme le maire a même le culot de nous dire que le problème de la ccm est politique
    comme si mme le maire agissait autrement a montceau

    vous manquez de vision, vous manquez de projets, vous n’avez rien a proposer alors vous parler des autres
    casser les autres pour se monter soi même n’a jamais mené nul part

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *