Jean-Etienne Sotty, un passioné des sons

 

Originaire de Saint-Romain-sous-Gourdon, il a inventé un nouvel accordéon.

L’accordéon, tout le monde connaît. Et l’accordéon microtonal ? Pas évident ! Alors mieux vaut s’adresser directement à son inventeur, Jean-Etienne Sotty à l’occasion de son passage dans la maison familiale à Saint-Romain-sous-Gourdon (NDLR, c’était il y a bientôt trois ans). Un accordéon avec des sons nouveaux à destination principalement de la musique contemporaine, « la musique d’aujourd’hui » souligne le jeune artiste. Ce n’est pas du musette, ni du classique mais un projet musical original avec de nouvelles sonorités.

Nouvel instrument dit nouvelles œuvres et donc des compositeurs intéressés d’écrire pour l’accordéon microtonal, ainsi Jean-Etienne Sotty et son duo avec sa compagne Fanny Vicens, ont été sélectionnés par la SACEM pour le dispositif « Mise en œuvre ».

Insatiable de musique au pluriel

Voilà un peu plus de vingt ans que le « piano à bretelles » est devenu l’instrument préféré de JES. A l’âge de sept ans, il est l’élève de Jean-Michel Léger à l’école de musique à Saint-Vallier avant d’intégrer le conservatoire à Dijon. Adieu musette, bonjour la musique classique. « C’est Olivier Urbano, mon professeur qui m’a mis sur les rails du classique et du contemporain ». Déterminé, obstiné et passionné, il est un musicien insatiable, obtient son DAI (diplôme d’artiste interprète), décroche son master à Bern (Suisse) et, désormais, s’attaque au doctorat.

A Paris en province et pourquoi pas ici !

Fondu, il l’est également, alors il cherche à modifier les sons de l’accordéon et se rapproche de Philippe Imbert, facteur d’accordéon du côté de Roanne, qui, sur ses indications, lui fabrique deux instruments quart de ton avec de nouvelles sonorités, des sons électroniques. De la musique d’avant-garde qui pourrait, notamment, parfaitement se marier avec des films de science-fiction ou des séries intrigantes à la télévision.

Plongé dans son univers spatio-temporel, Jean-Etienne Sotty et Fanny Vicens et leur duo XAMP ont donc pour objectif également de présenter leur travail en concert, à Paris et en province « en août au festival Le bruit de la musique dans la Creuse » précise JES. « Mais je suis très attaché à ma région. Je connais Ello papillon (originaire aussi de Saint-Romain-sous-Gourdon), Nicolas Monin (musicien à l’euphonium au sein de Passion BF Bourgogne) et je suis persuadé qu’il y a des choses à faire ici » estime le jeune inventeur. Réunir Ello papillon, Nicolas Monin et XAMP, ce serait dans l’air du temps. Avis aux programmateurs.

Voeu réalisé, le duo XAMP s’est produit hier soir aux ADJ et Jean-Etienne Sotty est membre du jury du concours international d’accordéon.

Jean Bernard

Voir aussi sur :

www.duoxamp.com

https://www.youtube.com/watch?v=GDkkj8fpIbo, vidéo musicale

https://www.youtube.com/watch?v=haX65QjqNRg

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *