•  

Industrie en BFC – La RN fustige la conduite de l’Etat et de la Région

Les plans sociaux tombent comme à Konecranes à Saint-Vallier.

Communiqué du Rassemblement National.

Relocalisation industrielle en Bourgogne Franche-Comté :

le Rassemblement National dénonce l’abandon de l’État

et le désintérêt de la Région

Lors de la présentation de la seconde vague de projets de relocalisation industrielle dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a annoncé que le nombre de programmes de relocalisation soutenus serait de 65 partout en France. Le Rassemblement National de Bourgogne Franche-Comté déplore que seulement 2 projets seront soutenus dans notre région.

La Bourgogne Franche-Comté est une région avec une histoire industrielle forte et a subi de plein fouet l’abandon par l’État de toute politique industrielle. Entre 2006 et 2015, les 10 territoires les plus industrialisés de la région ont perdu 29.000 emplois industrielsAujourd’hui, les plans sociaux, prétextés par la crise sanitaire, tombent les uns après les autres : Konecranes, LMT Belin, SKF, MBF Aluminium et surtout General ElectricPrès de 2.200 emplois sont actuellement menacés et autant de familles jetées dans l’angoisse du lendemain.

Le Rassemblement National dénonce le manque d’ambition du gouvernement et le désintérêt manifeste de l’exécutif socialiste de la région. Notre région se désindustrialise malgré les savoir-faire, un tissu industriel important et une proximité avec les bassins suisses et allemands très dynamiques.

Le Rassemblement National fera de la relocalisation industrielle l’une de ses priorités pendant le prochain mandat régional. Il est impératif de défendre nos industries et de soutenir un véritable effort de relocalisation des productions stratégiques et des emplois pour la relance économique de notre région.

Julien Odoul

Président du groupe Rassemblement National

4 commentaires

  1. Voilà un vrai combat, qui influencera plus la vie de nos enfants que le bien etre des limaces à tete grise .

  2. C’est quand même très fort de parler de 2006 à 2015 et accuser le gouvernement actuel qui , tout le monde le sait sauf le RN est en place depuis 2017.
    Depuis l’an dernier et le lancement du plan de relance , les projets soutenus par l’état dans 13 régions administratives (Hors régions outre-mer) sont répertoriés dans un document gouvernemental (pas régional qui pourrait passer comme partial) et la région qui a le plus de projets industriels soutenus est (roulement de tambour (………..) la région BOURGOGNE -FRANCHE-COMTE avec 77 projets retenus sur 499 (15,4%) donc un coup d’épée dans l’eau encore une fois pour le RN ; pour les départements ,la Saône-et-Loire est le 2ème département au plan national.
    Comment peut-on imaginer avoir des politiques aussi peu renseignés de la réalité et qui souhaiteraient diriger la région voire pire en 2022 ?

    • La relocalisation RN..parle des entreprises privées et non pas des boites d’état dirigées par la gauche….arrêtez d’embobiner les électeurs des prochains scrutins…2021 et 2022…!!

      • Le plan de relance concerne les entreprises privées également. Vous devriez relire le plan de relance avant de défendre une personne qui n’est pas au courant et qui veut représenter la BFC.
        C’est un peu comme le fameux BARELLA qui déclare à la télévision que la Bulgarie vaccine plus que la France cela a été vrai une journée ; aujourd’hui 1,23% en Bulgarie et prêt de 5 % en France. Il existe un proverbe « Rien ne sert de courir ,il faut partir à point ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *