Humeur – Ma voisine est inquiète de son avenir

« Ben y z’ont dit qu’ils allaient supprimer la pension de réversion, ben oui mais moi j’ai « le » minimum vieillesse et juste la réversion de mon mari. Ils gèlent les APL (qu’elle appelle les zapples) comment que je vais faire ? »

Des personnes âgées comme cette voisine il y en a des tas à Montceau et dans le Bassin minier qui ont senti un glacial frisson parcourir leur épine dorsale.

Pour le moment on ne sait encore rien de ce qu’il en adviendra réellement, sauf que le gouvernement assure, le chef de l’Etat aussi, que « aucun bénéficiaire actuel ne verra sa pension de réversion diminuer ne serait-ce que d’un centime».

Toutes les inquiétudes sont donc en sommeil dès maintenant. Le président a même tweeté au surplus « Il n’est pas question de supprimer les pensions de réversion pour les futurs retraités, qui bénéficieront des mêmes prestations pour chaque euro cotisé».

Toutes les futures retraitées, retraités, veuves, veufs restent attentifs à la nuance. Quid de l’expression « mêmes prestations pour chaque euro cotisé ». Pour le moment ce n’est pas établi sur une cote part de cotisation mais sur des critères particuliers.

D’un côté rassérénés et de l’autre dans l’expectative, les uns et les autres semblaient sur le point de se dire « Wait and see ! » que paf… Why append again ? Voilà Mme Buzin qui rebat les cartes genre magicien mentaliste « les règles en matière de réversion sont particulièrement complexes et surtout extrêmement différentes d’un régime à l’autre. C’est ce qui donne lieu à de nombreuses inégalités ».

Nos séniors du coup ont la puce à l’oreille de l’anguille sous roche. Quelles inégalités ? Qui gagne le plus ? Qui gagne le moins ? Ira-t-on vers le régime le plus bénéfique ?

Le « Chef »   il l’a dit qu’il n’était pas le père Noël, donc, comptez vos sous, vous saurez combien il vous en manque ensuite.

Je connais même des gens qui ne savent pas ce qu’est une pension de réversion et d’autres pour qui elle est tellement faible qu’elles ont oublié qu’elles la touchent, surtout celle de la complémentaire.

Bref, sans prendre position on peut tout de même soulever ce point particulier : avec le minimum vieillesse, moins le gel des APL, moins la pension de réversion, plus le prix du gaz, à combien revient le brouet de semoule que mangent beaucoup de nos séniors qui ne peuvent plus aller chez le dentiste vu les tarifs et les remboursements… vous savez bien… les sans dents… vous avez 4 heures pour rendre votre copie.

Gilles DESNOIX

2 commentaires

  1. Peut être nous méprenons nous ?
    Peut être s’agit il d’appliquer une devise de la République, à savoir Égalité ?

    https://www.lopinion.fr/edition/economie/retraite-reversions-public-plus-avantageuses-que-celles-prive-132194

    Comme disait Coluche, y en a qui sont plus égaux que les autres, non ?

    Cordialement

  2. C’est qui « moi »? elle? lui? l’autre? toi? personne? ou alors moi? mais non je ne suis pas « Moi », mais… qui sait?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *