Humanitaire – Les aventuriers du bus pour l’Afrique

Ils vont avaler des kilomètres, bouffer du sable. Un périple de 8000 kilomètres de Montceau-les-Mines à la République du Togo. Une aventure humaine à laquelle participe une bande de copains dont les premiers récits remontent à 2009. De vrais contes de Noël illustrés à chaque fois par un recueil de voyage.

Pascal Ducroux (transports Girardot), Jean-François Sirot (fabrique Sirot), Loïc Stampe (commercial Groupama), Franck Raymond (TSI), Philippe Thisselin (Seri rossi), William Thisselin (assureur), Jacky Rozier (ancien patron de TSI) et Jean-Pierre Lambert se sont rencontrés au Club 41 (genre Table Ronde). Et que trouve-t-on dans les bus, oubliées ? Des paires de lunettes. Qu’en faire ? « Alors nous avons eu l’idée de les donner et en 2009 nous organisions notre premier voyage au Sénégal avec un minibus », raconte Jean-François Sirot.

L’idée était née. Le minibus a pris la forme d’un bus et à chaque pérégrination « nous laissons le véhicule sur place pour une école, un orphelinat » précise Pascal Ducroux. Un bus également chargé de matériel toujours le bienvenu.

2011, le Burkina Fasso, 2013, Amérique du sud, la Bolivie, 2016, le Paraguay et 2019, c’est donc la République du Togo qui verra débarquer l’équipe de l’association Montceau pour l’Afrique.

Un budget de 20 000 €

Le départ est fixé le 13 février 2019 _ « pour éviter le 14 et la Saint Valentin » plaisante l’un des membres de l’association _ pour dix-sept jours de voyage qui s’annonce pas forcément de tout repos (France, Espagne, Gibraltar, Maroc, Sahara occidental, Mauritanie, Sénégal, Guinée Conakry, Côte d’Ivoire, Ghana et Togo). Bonjour les tracas administratifs aux passages des frontières, gare aux pannes éventuelles sur des pistes cassantes.

Tous sont rodés à l’exercice mais l’aventure c’est l’aventure avec ces épisodes impromptus. Reste à écrire la partition et à financer l’opération. « Nous avons des partenaires mais d’autres sont les bienvenus » signale Jean-François Sirot. Le budget total se monte à 20 000 €. « Chaque mois, les membres de l’association cotisent mais c’est insuffisant » ajoute Pascal Ducroux. Vous pouvez toujours contacter Jacky au 06 89 84 58 52.

Le bus, il date de 2000, il est aménagé avec une cuisine et des couchettes. C’est sommaire mais adapté aux conditions de vie pour huit personnes. Juste bien pensé.

L’association conduira le bus jusqu’au lycée de Klologo à Vogan au Togo, une commune située pas très loin de Lomé, la capitale. Et retour des aventuriers par avion.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Bonne préparation. Super voyage mais des zones rouge bordent votre itinéraire. Mes amitiés à Loïc. J ‘espère être là pour votre arrivée

  2. Magnifique ce bus ! Bonne chance au passage de la frontière à Nzo – Gbapleu. et bonne route à travers la Côte d’Ivoire et si vous passez à Yamoussoukro, prenez un peu de temps pour visiter la plus grande basilique du monde… cet endroit est MAGNIFIQUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *