Hôpital – Prenez dix minutes de votre temps

Le professeur émérite André Grimaldi à la matinale de France Inter du 26 janvier 2018.
Lors de cet entretien ce grand médecin a réexpliqué pourquoi l’hôpital est malade de la rentabilité. A partir d’exemples concrets et récents il a montré la souffrance des personnels au travail.
Comme nous il a noté des convergences avec la Ministre lorsqu’elle dit que le système est à bout de souffle, que le système de financement des hôpitaux doit être repensé en concertation avec tous les acteurs. Comme nous il lui demande de passer des paroles aux actes.
Ci-dessous des extraits de cette matinale mais nous vous conseillons vivement de prendre une
dizaine de minutes pour l’écouter.
« On est au bout d’un système, ça fait plus de 10 ans que nous sonnons l’alerte. On a eu l’idée que l’hôpital était une entreprise commerciale comme les autres, qui doit vendre. Elle a été mise en place en 2008/2009 avec un seul patron à bord le gestionnaire et un seul objectif : augmenter le nombre de séjours et des séjours de plus en plus courts pour qu’ils soient plus rentables.
Pour compenser la course à l’activité qui engendre un accroissement des dépenses on a baissé les tarifs des
actes.
Aujourd’hui on ne peut plus soigner correctement. Les infirmières sont devenues polyvalentes et tournent de service en service…. on exige la réduction des temps des consultations (bonjour la relation humaine avec les patients) ou si nécessaire on les renvoie à l’hôpital de jour qui est bien payé…. Interdiction de passer du temps à répondre aux mails des patients qui demandent d’adapter leur traitement car ce n’est pas valorisé (entendez pas financé).
Actuellement il nous faut adapter l’activité au mode de financement…on transforme l’hôpital en clinique
commerciale.
L’hôpital marche bien que pour les maladies aiguës standardisées car le système de financement est fait pour ça. Il ne marche pas bien pour les maladies chroniques comme le diabète qui compte 3 millions de patients.
La Ministre dit maintenant ce que je dis depuis 10 ans. Pour trouver le bon mode de financement il faut associer les professionnels de santé. Pour nous le bon mode de financement d’une maladie chronique c’est une dotation annuelle qui peut évoluer d’une année sur l’autre en fonction de l’activité Il y a trois modes de financement à explorer :
• Paiement à la journée (en place jusqu’en 1981)
• Dotation annuelle
• Paiement à l’acte
Il faut regarder en fonction de l’activité médicale celui qui convient le mieux. »
Depuis 10 ans André Grimaldi et bien d’autres exigent un mix de ces trois modalités.
Comme nous l’avons dit le 20 janvier, il faut d’urgence passer des paroles aux actes madame la
ministre.
https://www.franceinter.fr/emissions/l-invitede-8h20/l-invite-de-8h20-26-janvier-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *