Hôpital – Le message de Christine Ungerer pas très audible

La directrice du GHT (groupement hospitalier du territoire nord) est venue répondre aux questions sans apporter de réponses. Sauf à un moment…

Pour qui ne suivrait pas le dossier de l’hôpital de Montceau de près, sa première réaction serait: j’ai du mal à comprendre. Pour qui suit le dossier de près, sa vision est: je ne comprends pas tout.

On ne sait plus. C’est la pagaille à tous les étages. Il a suffi d’observer cet après-midi Christine Ungerer, qui a la demande de l’intersyndicale, du personnel, des élus, du Codef, de la population _ une centaine de personnes _ a suspendu la réunion du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) pour répondre aux questions et, finalement, se rendre compte que la directrice du groupement hospitalier du territoire nord, n’avait aucune réponse à apporter comme ce fut le cas avec Jean-Luc Davigo, directeur de l’offre de soins à l’ARS, le 30 avril dernier. Ungerer et Davigo ont, pour seule réponse, le projet médicale du CH de Montceau dès lors que la chirurgie est fermée. C’est fait. « Vous allez avoir ci, vous allez avoir ça… », sauf que la seule et unique préoccupation de toutes les personnes présentes cet après-midi a été: « Suspendez la décision de fermer la chirurgie ». Pas de réponse.

Toutefois, à la question maintes fois répétées par Michel Prieur, président du Codef, « Allez vous fermer la chirurgie? », Christine Ungerer osa, avec timidité et du bout des lèvres: « Oui, à l’heure actuelle ». Encore fallait-il tendre l’oreille.

A-t-elle voulu lancer un message d’espoir sachant que l’ARS (agence régionale de santé), depuis une semaine, semble s’intéresser de beaucoup plus près au dossier montcellien. Une nouvelle stratégie politico-médico-médiatique ?

A suivre.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Et le député ? Où est-il ?
    L’hôpital l’interesse-t-il ? A-t-il des ordres du gouvernement de se taire et de ne rien faire ? Sa suppléante est aux abonnés absent également. Pour une fois, pas sur la photo !
    Faut-il se tourner vers la conseillère municipale Mme Ghulame Nabi pour avoir une réponse ? Elle qui soutient Hamon elle aura peut être plus à cœur de défendre le service public…

    Cette situation de non dits et de mensonges est honteuse.

  2. Un peu tard pour défendre l’hopital Me Jarrot et de faire mine que le sujet vous préoccupe alors que vous avez validé le projet!!!
    Un peu de pudeur et de honte seraient les bien venu de votre part pour les employés et l’ensemble de la population du bassin minier!!!
    Ou est votre député fantôme? Maintenant qu’il a creusé le trou pour mettre le cercueil, ne reste qu’a Recouvrir de terre et c’est vous qui tenez le manche.
    Personnes n’oubliras!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *