Hôpital – Il était où le personnel hospitalier de Montceau ?

Communiqué du CODEF.

Manifestation des soignants le 4 décembre :

Montceau un cas à part ?

Les personnels de notre Hôpital n’étaient pas trop visibles ce 4 décembre à la manifestation organisée par le Codef.
Pourtant, nous a affirmé l’un d’entre eux, l’info de ce rassemblement avait été diffusée sur toutes les boîtes mails professionnelles existantes de l’Hôpital, une diffusion papier par service et un relais dans les 3 presses locales.
Pourtant partout les hospitaliers expriment leur mal-être, dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et l’insécurité qui en résulte dans la prise en charge des patients, que des manifestations et des rassemblements sont organisés sur toute la France pour défendre les hôpitaux publics en grand danger.
Pourtant 1000 chef.fe.s de services et d’unités fonctionnelles ont démissionné de leurs responsabilités administratives dans les hôpitaux publics et ce dans toute la France.
Pourtant la dégradation des conditions de travail des professionnels est telle qu’elle remet en cause la qualité des soins et menace la sécurité des patients.
Pourtant des praticiens renommés avaient appelé à réagir TOUS ENSEMBLE, à mener une vraie lutte pour obtenir que l’Hôpital public survive. Le collectif dans son ensemble doit s’engager lançait le neurologue F. Salachas, médecins, paramédicaux et usagers. On l’oublie trop souvent, ajoutait-il, mais on ne gagnera pas cette bataille sans l’aide et l’implication majeure des usagers. Si on ne met pas tout en œuvre dès maintenant, l’Hôpital public va s’écrouler et disparaître.
Comment expliquer cette absence alors qu’au plan national les blouses blanches étaient oh combien visibles ! Comment expliquer l’inexplicable ? Nous ne pouvons pas imaginer que l’ensemble du personnel soit indifférent à la catastrophe qui se prépare si “le collectif ” n’est pas constitué.
Le 4 décembre n’est qu’une étape de cette « vraie lutte » dont nous avons parlé plus haut. Le Codef appelle tous les personnels de notre Hôpital à réagir et à se joindre massivement aux manifestations futures pour la survie de notre Hôpital.

TOUS ENSEMBLE MENONS UN VRAIE LUTTE

La manifestation qui s’est déroulé ce mardi à Montceau rassemblant plus de 300 personnes du secteur de l’Action sociale et du Médico-social a démontré que l’on pouvait exprimer « sa colère » en étant rassemblé dans la rue.
Il a été entendu en fin de parcours : « le mardi 11 Janvier on remet ça ! »
Le Codef y sera et appellera la population à se joindre au mouvement !

7 commentaires :

  1. Absent le samedi pour manifester le mardi, si même les concernés veulent se démarquer de ceux qui les soutiennent, je crois que je ne me déplacerai plus pour manifester…On a la société qu’on mérite!
    (…)

  2. Les gens de montceau se fichent completement de ce qu ils nous arrivent,ils savent que se plaindre,et ne bougent pas

    • Le personnel est usé et sous l’eau. Manifester en pleine vague covid… brillante idée quand on sait que la continuité des soins doit être assurée. Laissez les collègues dans la panade ou bien se serrer les coudes pour arriver à finir la journée…? L’hôpital va mal, nous balancer des miettes à coup de Segur et des gros chiffres « des millions pour l’hopital » pour au final nous mettre des fenêtres double vitrage… Chouette initiative ! Mais la suppression des lits continue, le manque de personnel, de moyens… Les regroupements hospitaliers et la rentabilité mène la danse ! Que changera une manifestation de plus ? Personnellement je ne crois plus que le changement viendra des grèves hospitalières. Grèves qui sont sans impact car le travail est fait et l’hôpital tourne.
      Merci pour le titre « il etait où le personnel hospitalier de Montceau ? » qui fait chaud au cœur ! Quand on se démène toute la journée pour lire ca derrière, ca fait plaisir !

  3. Pt’ête que les personnels vous connaissent et ne vous accordent aucun crédit, voir de la défiance ?

  4. Sincèrement je n’ai aucune confiance en l hôpital de Montceau les Mines
    L attente aux urgences est inacceptable.
    Enfin j encourage les patients a privilégier les cliniques privées

    • Privilégier les cliniques privées, c’est déplacer le problème.
      Lorsqu’elles seront à leurs tours surchargées……. et en construire, c’est faire monter les prix des soins, car le propre du privé est d’être lucratif quand la définition même du public est de ne pas faire de bénéfices.
      Manifester est une chose certes nécessaire pour montrer son désarroi, mais ne change rien à l’heure des mépris généralisés, de la novlangue technocratique issue du management « moderne » en tableaux xcel, des élections incomplètes (50% d’abstention) et des post-vérités (des faits qu’on ne veut pas voir en échange d’idéologies et de croyances qu’on veut imposer).
      Le seul salut est dans l’élection de personnes qui défendront réellement le service public (et sans mentir).
      Dont le programme sera : augmentation drastique des moyens humains et techniques en hospitaliers, psycho-médicaux, scolaires, sécuritaires, énergétiques par transition, culturel et environnemental……
      Comment financer? Par oser prendre l’argent là où il est : « follow the monney »…..
      Salut qui ne viendra pas tant que les citoyens ne feront pas l’effort de lire les programme, de s’instruire pour interroger leurs rédacteurs histoire de peser la Vérité scientifique et psychologique et ensuite aller voter. Car on a aussi la démocratie qu’on mérite…..

    • Mais quel titre! Comment peux t on encore se regarder dans un miroir sans ressentir un sentiment de dégoût lorsque l’on est capable de rédiger une pourriture pareil? C’est quand même affreux.
      Et vous autres, stupides gens qui s’entêtent a écrire des commentaires alors que la plupart nos aucune idée de ce que nous, soignant, nous vivons au quotidiens.
      « L’attente aux urgences est longue » « où sont les soignants » « je n’ai pas confiance » « c’est inadmissible » ….
      Mais jeunes gens ce que qui est inadmissible c’est votre capacité à reprendre des horreurs pareil. Permettez moi de poser une question aussi ridicule que les vôtre dans ce cas, ou est votre éducation? Ou est le respect pour tout ces gens qui se battent pour vous soigner coûte que coûte. Je vous en prie messieurs, mesdames, au lieu de râler comme des demeurés, venez travailler avec nous une journée! 😅

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.