Gymnastique – Kevin Carvalho, rapatrié d’Allemagne, « j’étais dégoûté »

Meilleur gymnaste de l’équipe de France au dernier test en Allemagne, Kevin Carvalho a déclaré forfait sur blessure.

Il était, comme on dit, en pleine bourre. Et puis vendredi, à l’entraînement, à la sortie d’un exercice aux anneaux, à la réception, le genou droit connaît un coup de faiblesse. Une blessure qui arrive au plus mauvais moment pour Kevin Carvalho.

« J’étais dégoûté » explique-t-il ce dimanche, depuis chez lui à Montceau-les-Mines. D’Allemagne où il était en stage avec l’équipe de France de gymnastique, l’athlète de Montceau Gym a été rapatrié par avion jusqu’à Paris avant de rejoindre la cité du Bassin minier à bord d’un véhicule sanitaire. « Le voyage a été long » avoue-t-il.

Le 4 octobre, les championnats du monde débuteront sans lui à Stuttgart. Lui qui avait tout donné ces derniers mois dans l’optique d’intégrer le cinq majeur des Bleus avec pour objectif de qualifier l’équipe de France aux Jeux Olympiques à Tokyo.

D’ailleurs le sélectionneur Yann Cucherat fondait énormément d’espoir sur le Montcellien à ces Mondiaux. La veille de l’incident, Kevin Carvalho s’était distingué, « j’ai terminé en tête au test général sur les six agrès » rappelle-t-il avec le brin de timidité qui le caractérise.

Quant à la blessure, il est encore trop tôt pour en déterminer la gravité. Le genou a vrillé. Est-ce une luxation, l’arrachement d’un ligament ? « On ne sait pas » dit-il. Il se déplace avec des béquilles avec interdiction de poser le pied droit à terre. « Lundi je vais passer une radio et d’ici une semaine, une IRM ».

Pas de Mondiaux et pas de Top 12 avec Montceau Gym pour Kevin Carvalho.

A 20 ans, c’est sa première blessure grave. Un coup dur pour l’équipe de France et Montceau Gym.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Kevin, tous mes voeux de rétablissement. Une période difficile s’annonce, il ne faut pas se le cacher. Mais à 20 ans tu es arrivé en équipe de France, tu étais prêt pour les mondiaux. Cala prouve ton envie, ta motivation et ton courage face à la quantité de travail que cela a demandé.
    Rétablis toi bien, ne prends pas de risques, il y aura Tokyo 2020 (les gars vont faire le boulot, j’en suis sure), et surtout Paris 2024 ou tu seras en pleine force de l’âge.
    Ensuite, je ne n’ai aucun doute sur tes capacités et surtout ta volonté. Tu ressortiras encore plus fort de toutes ces épreuves. Je ne sais pas si tu es en contacte avec Henri, mais il a aussi eu des blessures, et il a toujours persévéré pour les résultats qu’on lui connait.
    GO Kevin.

  2. Bon courage Kevin.
    J espère que les examens ne décèlerons pas trop de dégât .par contre c est un peu long en terme de délais.
    Un sportif de ce niveau devrait passer sans attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *