Gourdon, un trésor de commune

Conférence du Dr Chalencon sur : Gourdon, de l’ère mérovingienne à nos jours.

70 personnes présentes, ce qui proportionnellement pour la ville de Montceau représenterait 1520 habitants assis pour explorer le passé de leur commune.

Le Dr Jean-Louis Chalencon présente, suite à la sortie de son livre intitulé « Gourdon en Charolais », un diaporama présentant un abrégé de son contenu aux habitants présents.

Un travail de moine copiste, de chercheur acharné, a permis au Dr Jean-Louis Chalencon de faire la synthèse des documents, des livres et des archives qu’il a longuement et patiemment compulsés, épluchés, déchiffrés, compilés, mis en perspective.

Devant le parterre des Gourdonnais et Gourdonnaises, le roman historique de la ville se déroule depuis le néolithique, les temps Gallo-romains pour prendre son envol à partir de 570 grâce à Grégoire de Tours venu rencontrer à Gourdon le moine Desidératus de grande réputation qui faisait des miracles.

On suit la route du sel qui passait par le Plain Joly à Saint-Vallier en venant de Digoin et la Loire. On saute à 1845 et la découverte du trésor de Gourdon par une jeune bergère, Louise Forest, on suit le contentieux sur la possession du trésor, la répartition entre le propriétaire du terrain et la jeune Louise. Le calice et la patène trouvés en même temps sont maintenant au musée de Cluny.

La conférence s’avère passionnante, très bien illustrée, menée avec brio.

Marc Repy, le maire, est fier que l’on mette ainsi sa commune en valeur, bluffé qu’il y ait tant de monde ce soir et très admiratif du travail effectué par le Dr Chalencon. On peut en dire autant de tous ceux qui étaient présents.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *