Gourdon – La poésie ouvre les portes de l’école

A l’école de la Beluze à Gourdon, le soleil brille un peu plus qu’ailleurs. Aucune incidence avec le réchauffement climatique mais lorsque intervient Daniel Meunier dans la classe d’Elodie Felkiel-Roppa, directrice et institutrice, c’est comme un halo lumineux qui pénètre dans la classe et lui donne ce côté calme et serein.

Daniel Meunier aime s’épancher avec son écriture et regarder à travers l’objectif de son appareil photo.  Il va, il vient, tire un cliché, arrache du creux de sa plume un texte poétique. Il recueille. Alors il aime à partager et, régulièrement, comme à Sanvignes, il donne de son temps aux enfants. Une approche sensible voire même lyrique.

En CE1 et CE2, la poésie et même la photo ne laissent pas indifférents les enfants. Alors sur le thème de la nature et l’hiver, ils ont sélectionné « leur » photo signée Daniel Meunier.

« A eux ensuite de l’interpréter, de se lancer dans l’écriture, de jeter sur une feuille leurs émotions, ce qui leur passe par la tête » explique l’ancien enseignant. Les enfants écoutent et par groupe de deux (un CE1 et un CE2), déversent leurs mots.

« C’est un premier jet, nous retravaillerons ensuite les textes pour les rendre plus poétiques » souligne Daniel Meunier.

Ce travail, ce projet poésie, les CM1 et CM2 en profite également.

Chaque lundi après-midi, à la Beluze, les enfants s’évadent. La poésie ouvre toutes les portes.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *