Gourdon – Après le loup, le feu, Guillaume Cognard poursuivit par la guigne

En fin d’après-midi, alors que le loup lui laissait un peu de répit _ ses troupeaux d’agneaux ont subi trois attaques du prédateur ces derniers temps _ , Guillaume Cognard broyait une haie dans un pré non loin du bourg de Gourdon.

Il a bien vu une étincelle à l’arrière du broyeur. Alors il a aussitôt sorti l’extincteur mais le vent est venu lui jouer un vilain tour. Impossible d’éteindre le départ de feu.

Le temps de remonter au bourg pour capter du réseau et appeler les pompiers, le feu s’était propagé.

A l’entrée du pré, Guillaume Cognard stockait 80 bottes de foin de 450 kg l’une. « C’était la réserve pour nourrir les 40 vaches cet hiver » explique-t-il. Et comme les bottes sont entourées d’un film plastique…

Les sapeurs-pompiers de Joncy, Montceau, Le Creusot et de Génelard sont intervenus. Même l’agriculteur avec son tractopelle a aidé les soldats du feu.

80 bottes de foin en feu, l’extinction sera longue.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Décidément, c’est vraiment la poisse pour cet éleveur !
    Les bottes de foin prévues pour l’hiver, et peut-être déjà entamées cet été, vues l’absence d’herbage dans les prés ?

    « Le temps de remonter au bourg pour capter du réseau » : Comme quoi il faudrait déjà éliminer les zones blanches actuelles avant d’envisager de mettre en œuvre la 5G !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *