Gilets jaunes – Le camp Jeanne Rose détruit par un incendie

Volontaire ou involontaire ? En cette fin de journée, peu avant 18h, le camp des gilets jaunes du rond-point Jeanne Rose a été réduit en cendre par un incendie.

« De toute manière, la DIR (direction interdépartementale des routes) nous avait prévenus. Demain matin à 6h (mercredi 6 mars 2019), elle venait pour démanteler le camp » rapporte une gilet jaune, arrivée su les lieux après l’intervention des sapeurs-pompiers de Montchanin.

Des pompiers alertés de l’incendie à 17h51 par une patrouille de gendarmerie qui passait au rond-point Jeanne Rose à Montchanin.

« Cette après-midi nous étions là, quelques-uns à déménager les chaises et les bancs en prévision du démantèlement. On a fait un feu pour brûler les dernières palettes de bois » précise encore un habitué du camp. « Nous avons quitté l’endroit peut-être dix minutes avant que l’incendie se déclare ».

La DIR n’aura donc pas à intervenir demain matin. Du camp, il ne reste plus rien.

Les gilets jaunes ne baissent pas les bras pour autant. « Le rond-point est à nous, nos reviendrons ».

Le samedi 16 mars 2019, Jeanne Rose devait accueillir à son tour le rassemblement départemental des gilets jaunes. « Il se fera quand même », affirme l’un d’eux.

Jean Bernard

Photo d’un gilet jaune de Paray-le-Monial qui passait au rond-point Jeanne Rose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *