Génelard – Un village qui a été un bassin de la Résistance

Le 22 août à Génelard est une date qui a jamais restera marquée dans le coeur des habitants même 77 ans après. Ce 22 août 1944 a lieu la bataille de Génelard, où des maquisards ont sacrifiés leur vie pour retarder les Allemands qui remontaient du Sud pour contenir le débarquement en Normandie.

Ce dimanche 22 août 2021, Jean-François Jaunet, maire de Génelard, a longuement retracé ces heures dramatiques et glorieuses à la fois quand les maquis ont livré bataille à la tranchée face à la gare, à l’école, au franchissement du passage à niveau, entre autres. Même si aujourd’hui des plaques rappellent sur chaque lieu ces heures sombres de ces combats, il manquait un endroit pour se souvenir que Génelard a résisté.

En présence des personnalités des localités voisines et du monde combattant, la place du Bassin a été baptisée place de la Résistance. Une plaque dévoilée par Roger Joly, 96 ans qu’il a fête le 16 mai dernier. Le Montcellien s’est engagé dans la Résistance à la fin de la guerre. Il en parle toujours avec passion et raison. Jean-Yves Boursier, universitaire et auteur de nouveaux ouvrages sur la Résistance, lui a même consacré un livre. Un résistant qui inaugure la place de la Résistance, c’est tout un symbole.

Cette commémoration s’est poursuivie au monument aux morts où sont inscrits les noms des six morts de la bataille de Génelard, cinq du Maquis de Sylla : Lucien Mulot, René Giroux, René Moratille, Henri Perrachon, Félix Planquin et un du maquis de Saint-Bonnet-de-Joux, Roger Guidollet.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *