•  

Génelard – La rue Nationale se met sur son 31

C’est le chantier et pour cause, la rue Nationale à Génélard, l’artère principale de la commune est en travaux. « Trente ans que rien n’a été fait » souligne le maire, Jean-François Jaunet. C’est comme une photographie, à la longue, elle jaunit. Alors d’ici la fin de l’année, sans doute fin novembre début décembre, la première phase sera achevée et la rue Nationale aura l’air d’une grande dans sa nouvelle livrée. Mieux qu’un simple lifting, c’est une cure de jouvence à laquelle assistent les habitants.

Des habitants qui furent associés aux décisions à prendre et à la nature des travaux à entreprendre, ceci en lien avec la communauté urbaine Creusot Montceau pour revitaliser le centre-bourg afin de renforcer son attractivité par la valorisation du cadre de vie aussi bien les espaces publics, les commerces et les logements. « Avant de penser à attirer de nouveaux commerces, conservons déjà ceux en place » indique, lucide, le maire au cours d’une visite de chantier en présence d’Evelyne Couillerot, vice-présidente de la CUCM, chargée de l’aménagement de l’espace publique, en compagnie de Lucie Kiener-Calvet, responsable de la cellule espace public à la communauté urbaine.

Les détails comptent quand il s’agit des matériaux employés. Les bordures ne sont pas de simples blocs de ciment, « c’est du béton bouchardé » notifie Lucie Kiener-Calvet. Esthétiquement, c’est plus joli.

Les pavés, un clin d’oeil à l’histoire de la commune

Et l’esthétique prend toute son importance lorsque disparaîtront les réseaux aériens après enfouissement par le Sydesl (tout est déjà prêt), lorsque l’éclairage public sera renouvelé et la réfection complète des revêtements réalisée (intervention du Département pour la chaussée). Voilà pour l’approche de type urbain. Conjointement, est étudié par la ville et le CAUE, l’implantation de logements sur la place du Champ de foire. C’est le projet programmation.

Cerise sur le gâteau, on n’oublie pas l’histoire de Génelard, l’époque début du XIXe siècle quand, du port, partaient par bateau les pavés pour les rues de Paris. Alors en mémoire à ces années, l’Allée du souvenir qui permet de franchir à pied la rue Nationale, sera pavée. Un clin d’oeil historique.

La première phase des travaux concerne donc la portion comprise entre la mairie dont le réaménagement du parvis est à la charge de la commune et le carrefour avec la rue des Ecoles. La suite est prévue pour plus tard.

Le montant global des travaux est estimé à 1.25 M € avec des subventions de l’Etat et de la Région Bourgogne – Franche-Comté.

L’entrée sud de la communauté urbaine, aux portes du Grand Charolais, aura bientôt fière allure.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *