Françoise Xenakis est morte : désolée, mais ça ne se fait pas

Il est des moments ou l’oreille, l’œil, sont orphelins, aujourd’hui c’est le cas, je viens d’apprendre la mort de Françoise Xenakis.

Une auteure formidable (Le Petit Caillou, L’Écrivain ou la Sixième roue du carrosse, Attends-moi, Danielle Mitterrand, La petite fille qui voulait être Antigone…), une chroniqueuse radio et télé passionnante (Télématin), une journaliste rigoureuse (Le matin de Paris).
Rappelons son engagement auprès de l’Association « pour le droit de mourir dans la dignité » et sa signature du texte réclamant en 2009 la dépénalisation de l’euthanasie..

Cette femme a eu une vie extraordinaire, née Gargouil le 27 septembre 1930 à Blois, elle est la veuve de Iannis Xenakis compositeur de musique contemporaine (et architecte ami de Le Corbusier) (Metastaseis B’, Terretektorh, Omega, Kassandra (Oresteïa II), etc.), et la mère de Mâkhi Xenakis peintre dessinatrice, graveuse, sculptrice, auteure et décoratrice dont on trouve les œuvres dans les lieux les plus prestigieux (Manufacture nationale des Gobelins, Centre Pompidou, Manufacture nationale de Sèvres, Manufacture nationale des Gobelins, Bibliothèque nationale de France, etc.)

Tous ceux qui ont lu Françoise Xenakis, l’ont écoutée, vue, peuvent témoigner de l’aura de cette femme, de la valeur de ses engagements, de son sens aigu de la culture.
Elle fut la matrice de l’art en faisant s’épanouir l’immense talent de son mari et celui non moins grand de sa fille. Ce fut une grande médiatrice de l’art.

L’écouter était un réel plaisir et vous vous sentiez plus intelligent et plus gai ensuite.

Elle nous manquera beaucoup, et c’est vraiment dommage que l’on ait si peu parlé de sa mort, mais pour le moment tout le monde est focalisé sur l’héritage Halliday.

Pourtant cela mérite le respect soixante ans au service de la culture française, européenne et de la conscience humaine.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *