Festival OMB – « Descendant d’esclave »

Des élèves du lycée Claudie Haigneré sont venus à l’Espace Jeunesse, ce mardi 7 mai dans le cadre du Festival OMB à Montceau-les-Mines pour assister à la conférence sur les noms donnés aux esclaves après l’abolition.

C’est comme prévu dans le programme du festival c’est Emmanuel Gordien, président du Comité Marche du 23 mai 98 (CM98) et membre du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage (CNMHE), qui officie.

Au CM98, Emmanuel Gordien dirige également l’Atelier de Généalogie et d’Histoires des Familles Antillaises (AGHFA), c’est ce qui donne une telle profondeur à son exposé sur le recensement des noms d’esclaves après l’abolition. Et puis il y a sa quête et le film…

Mais c’est, pour la conférence, tout ce travail de recherche et de mémoire mis en parallèle avec les numéros de matricule qui leur était imposés en Martinique et en Guadeloupe.

Les élèves ont pu ensuite déchiffrer les panneaux où ont été collationnés et gravés, en témoignage, les innombrables noms.

Parmi les auditeurs se trouvaient Franck Salin, le réalisateur du film « Citoyen bois d’Ebène », et le producteur du film Serge Guezo prince du Bénin, film projeté ce même mardi 7 mai à 20h30 auditorium des ADJ.

Le film parle de la quête d’Emmanuel Gordien qui a retrouvé Georges, l’esclave qui, le premier, après l’abolition, a porté son nom de famille : Gordien. Le film nous mène sur les traces de son aïeul, d’Ile-de-France, à la Guadeloupe et au Bénin.

Une visite de l’exposition sur Lamartine, à la grande halle, a permis aux élèves d’approfondir leurs connaissances déjà bien solides à la suite des travaux effectués avec Mme Mallamaci.

Le Lycée Haigneré s’est totalement investi dans le festival OMB et ses élèves ont fait un travail formidable qui ne peut que plaire au conférencier et au cinéaste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *