Européennes 2019 – « Renaissance » pour faire avancer l’Europe

Le 26 mai, un seul vote utile.

Communiqué – On peut se faire plaisir, mais il ne faut pas se raconter des histoires !

La situation actuelle est la suivante : comme dans nombre de Pays européen, le 26 mai, il s’agira en France de choisir entre ceux qui souhaitent la fin du Projet européen et le repli nationaliste, et ceux qui pensent que l’Europe d’aujourd’hui doit être améliorée, doit mieux protéger ses intérêts notamment face à la Chine et aux Etats-Unis, mieux protéger ses populations et créer d’autres « airbus » dans des secteurs stratégiques de l’industrie, des services et du numérique.

En France, le 26 mai, face aux échecs successifs des partis traditionnels qui n’ont pas su porter cette ambition européenne, l’enjeu est clair : le FN, devenu RN, porte les espoirs de ceux qui souhaitent le repli nationaliste et la décomposition de l’Union qui a pourtant construit la paix, la démocratie et le développement sur le continent depuis 60 ans.

En face, la liste En Marche! porte l’espoir de ceux qui souhaitent une Europe conquérante, qui protège, qui construit, qui pèse davantage au plan mondial.

La dispersion des voix verrait le risque de voir les nationalistes l’emporter et conforter la poussée des extrêmes en Europe.

En cela, le vote du 26 mai ne peut être qu’un vote utile pour la liste En Marche!, la liste Renaissance pour faire avancer l’Europe !

Raphael Gauvain

Remy Rebeyrotte

Benjamin Dirx

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.