Eolane Montceau – La justice s’intéresse enfin aux finances du groupe

Alain Schleich, l’avocat Ralph Bindaeur et son assistante.

C’est un feuilleton à rebondissements qui nous est proposé avec le site Eolane Montceau. Le dernier est survenu ce jeudi après-midi avec l’information suivante : une enquête a été ordonnée par le tribunal de commerce (en date du 5 novembre) afin de pouvoir discerner l’autonomie de Montceau et les responsabilités du groupe dans le processus de redressement judiciaire, fait savoir l’avocat des salariés montcelliens, Ralph Blindauer.

En quoi le sort des77 salariés peut-il être impacté par cette enquête ? D’après Alain Schleich, secrétaire du CSE du site montcellien, « au moins, ça soulage. Voilà une décision que le tribunal de commerce aurait dû prendre à la première audience le 30 septembre dernier (NDLR : au moment de la demande de la direction générale de placer Eolane Montceau en redressement judiciaire) ».

La décision d’enquêter est sans doute tardive sachant que le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône doit statuer sur le sort du site montcellien le 19 novembre, à savoir existe-t-il réellement des repreneurs ou va-t-il décider d’une mise en liquidation judiciaire. « Si jamais il est démontré que les groupe a commis des abus financiers, certes Montceau sera sacrifié mais au moins il va être mis fin au carnage dans les autres sites en France » commente Alain Schleich.

Autrement dit, les 77 salariés vont perdre leur emploi et on ne sait toujours pas dans quelles conditions précises _ avec ou sans PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) _ ou juste avec les yeux pour pleurer.

La colère de l’avocat Ralph Blindaeur

Le dressement judiciaire a été décidé le 30 septembre. Mais, la justice _ probablement le procureur de la République _  a des doutes, il se pose des questions sur les flux d’argent entre les différents sites Eolane, est-ce que Montceau est-il vraiment autonome comme l’affirme la direction pour enclencher une mise en redressement judiciaire ? « Cette enquête, elle aurait due être spontanée à la première audience avant de lancer le redressement judiciaire » reprend le secrétaire du CSE.

L’annonce de l’ouverture d’une enquête s’est faite juste après la rencontre avec la presse et l’avocat Ralph Blindauer, ce jeudi sur les coups de midi sur le parking d’Eolane Montceau.

Rarement voire jamais, l’avocat ne s’est montré aussi révolté et ses mots, sur le moment, ont une portée qui doivent encore faire mal aux oreille du P.-D.G., Henri Juin et ses principaux dirigeants. Un conseil, ne pas énerver Ralph Blindaeur, sa réaction est sans complaisance. « Le groupe n’a jamais eu la volonté de sauver l’entreprise, il veut la tuer. Juin est parti avec l’idée de liquider Montceau aux frais de la collectivité ». Le plus brutal, le féroce est à venir.

« Monsieur Juin est un escroc, les dirigeants aussi, je vais les poursuivre en correctionnel pour escroquerie en jugement » lance-t-il. Il s’en prend également à l’institution judiciaire _ c’était avant de connaître l’ouverture de l’enquête quelques heures plus tard. « Je suis déçu par l’attitude de l’institution judiciaire. La justice fait carpette devant un groupe comme Eolane. Le 19 novembre, le tribunal va procéder à la liquidation judiciaire sans que personne ne bouge alors que le groupe a prémédité ça depuis des mois. Face aux gros, on s’aplatit. Je mets un point d’honneur à poursuivre Juin en correctionnel ».

Quand bien même le site montcellien est pour ainsi dire perdu, la détermination de l’avocat porté par les salariés est entière. Car il reste encore une possibilité pour sauver ce qui est encore sauvable, faire en sorte qu’un repreneur relève le défi (lire par ailleurs).

Jean Bernard

2 commentaires :

  1. Un grand merci à toute l’équipe de Clavière qui a offert l’excellent buffet !!
    Les salariés sont sincèrement touchés par cette solidarité !
    Cette générosité fait chaud au cœur, et montre qu’il y a de belles personnes à l’inverse de ces escrocs qui veulent nous liquider sur le dos de la collectivité.

  2. Un grand merci pour cet excellent buffet. Beau geste de solidarité. On n oubliera pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.