•  

Eolane Montceau – Au tribunal, « une ambiance épouvantable » et toujours pas de liquidation

Eolane Montceau n’est toujours pas en liquidation judiciaire. Ce jeudi 19 novembre, le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône, après deux heures d’audience, s’est donné jusqu’à mercredi prochain pour annoncer sa décision.

Encore que, comme l’a plaidé l’avocate des AGS (régime de garantie des salaires), il serait peut-être judicieux d’attendre le résultat de l’enquête sur les comptes financiers du groupe Eolane, puis ensuite la décision du tribunal de commerce. « En fin de compte » rappelle Alain Schleich, représentant du personnel, « elle dit la même chose que nous ».

Pendant deux heures, « l’audience a été épouvantable, notre expert financier n’a pas été autorisé à rentrer et moi-même j’ai dû patienter plusieurs minutes » explique-t-il.

Deux heures pour comprendre que le sort des salariés n’est pas une priorité, que les effets médiatiques déplaisent fortement à la justice et au groupe Eolane, que finalement et de toute façon, c’était fichu pour Montceau depuis longtemps.

Le tribunal a donc encore quelques jours avant d’envoyer Eolane Montceau en liquidation judiciaire. Puis, pendant l’audience pendant laquelle Ralph Blindaeur « a été mis sous pression » souligne Alain Scheleich, l’avocat des salariés a fait part au tribunal de son intention de faire appel de la décision le 25 novembre. « J’espère alors que l’institution judiciaire, la cour d’appel de Dijon aura plus de courage et ainsi, la liquidation pourrait être étendue à tout le groupe » explique Ralph Blindaeur.

Dans l’immédiat, le groupe Eolane va mettre 1 M € dans le plan social et sans doute 1 M € de plus pour indemniser les salariés, soit environ  12 000 euros chacun (77 salariés). « Le traitement réservé aux salariés est indigne » reprend l’avocat.

Donc si un accord correct n’est pas trouvé, alors Ralph Blindauer, comme annoncé jeudi poursuivra en particulier Henri Juin, le P.-D.G,. en correctionnel pour escroquerie au jugement.

D’ici-là, le personnel va poursuive l’occupation du site avec l’espoir qu’une véritable négociation s’ouvre avec la direction. « Qu’elle allonge le chèque pour mettre fin au conflit », propose l’avocat. Il n’a pas fini d’aller au charbon !

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Un soutien sans faille pour les salariés d’éolane Montceau

    C’est lutter d’une manière remarquable, sans fumée de pneus. Les blouses sont blanches.
    J’espère que la persévérance et l’endurance de ces salariés admirables auront un effet conséquent pour leur permettre un meilleur avenir. Tenez bon, vous êtes sur la bonne voie. Le but est proche, même si cela peut encore prendre qqs jours, ou qqs semaines.

  2. Si les effets médiatiques déplaisent fortement à la justice et au groupe Eolane, c’est une excellente raison pour les faire durer, les amplifier, qu’ils deviennent un cri populaire et général, un crescendo public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *