Elections régionales – Le PC ferait faux bond à La France Insoumise

A un peu moins de quatre mois des élections régionales (13 et 20 juin prochains en Bourgogne -Franche-Comté), le grand jeu du moment est de jouer aux alliances à gauche.

Dernièrement, une réunion en visio a rassemblé toutes « les gauches ».

Il est clair que le rassemblement de la gauche aux régionales risque plutôt de déboucher sur un éparpillement des listes. La France Insoumise qui propose deux chefs de file et regarde pour voir les alliances possibles, tire à boulets rouges sur la présidente PS sortante, Marie-Guite Dufay à qui on reproche d’avoir appelé à voter Macron dès le premier tour aux dernières élections présidentielles. Une présidente qui, aujourd’hui, a les faveurs dans l’hémicycle de La  République en Marche.

Europe Ecologie des Verts présente également sa liste, alors dans ces conditions, comment imaginer un instant un accord entre la France Insoumise, les socialistes et les Verts ? D’autant plus que les communistes de BFC, selon LFI (lire communiqué ci-dessous) seraient sur le point de s’allier dès le premier tour avec Marie-Guite Dufay. La présidente socialiste n’a toutefois toujours pas annoncé se lancer dans la course des régionales.

Gilles Platret, tête de liste des Républicains et Julien Odoul qui conduit celle du Rassemblement National, comptent les points.

Reste donc à savoir que feront le PS et La République en Marche. Le chemin ensemble ? Qui jouera avec qui…

Etrangement, aujourd’hui sur les plateaux de télévision, une partie les ministres du gouvernement Castex, revendiquent leur appartenance à la gauche.  Pour mieux préparer les présidentielles en 2022 et contrer le RN.

Jean Bernard



Elections régionales de juin 2021

Réaction au choix de la conférence régionale du PCF  en Bourgogne Franche-Comté

 

Nous avons découvert avec stupéfaction le choix des cadres communistes de Bourgogne Franche Comté de privilégier l’alliance dès le 1er tour des élections régionales avec la socialiste Marie-Guite Dufay.
Cette préférence nous parait contraire aux principes et combats partagés par les militant.es communistes et les insoumis.es. Marie-Guite Dufay est en effet un soutien constant d’Emmanuel Macron et de sa politique. Après avoir appelé à voter pour lui en 2017, elle a soutenu sa réforme des retraites. Comment toutes celles et ceux qui se sont mobilisé.es contre cette contre-réforme pourraient-ils voter pour quelqu’un qui la soutient ? Sur le plan régional, elle s’est posée en bonne élève des politiques libérales, souhaitant avant même l’échéance de la commission européenne libéraliser le rail. Aujourd’hui, ses proches n’excluent pas un
accord de second tour avec la majorité présidentielle.
Les citoyens et citoyennes de Bourgogne-Franche-Comté ont besoin de clarté et de cohérence politique. Ils peuvent compter sur notre détermination à poursuivre notre feuille de route pour construire une liste de large rassemblement, indépendante de la Macronie et ses alliés, porteuse d’un programme de rupture avec le libéralisme et le productivisme.
Séverine Véziès et Arnaud Guvenatam
Co-chef.fes de file France insoumise en Bourgogne Franche-Comté

2 commentaires

  1. les socialistes de BFC ont pris l’engagement de n’avoir aucun contact avec la REM; de nombreuses fédérations de BFC sont résolument hostiles à la politique gouvernementale. ce texte de LFI est contraire à la vérité sur la question de la sncf. Les responsables socialistes ont pris l’engagement de s’opposer à toute privatisation. Il eut été plus utile pour ceux que la gauche veut défendre de créer les conditions d’une union de toutes les forces de gauche dès le premier tour et d’éviter le risque d’une victoire de la droite ou de l’extreme droite

  2. Michel Onfray apporte une définition, un mot précis à tout ce « schmilblick » : « DÉCADENCE ».
    Il est grand temps de faire le ménage : les soutiens à la mondialisation ultra-libérale et à la privatisation systématique, veuillez vous placez svp à la droite de la tribune, les soutiens à une économie mixte (à la fois marché libre pour certaines activités, et bien communs pour d’autres), veuillez vous installer au centre s’il-vous-plait, et enfin, les soutiens à la nationalisation complète des moyens de productions, votre place est à la gauche de la tribune.
    En vous remerciant infiniment de votre participation et éventuellement de votre honnêteté, ainsi, les électeurs pourront choisir en connaissance de cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *