Elections départementales – Montceau et Saint-Vallier sur un air de troisième tour des municipales

Alain Philibert, maître à Saint-Vallier, le sera-t-il encore sur le canton ?

Canton Montceau/Saint-Berain, les jeux sont ouverts.

 

Même si les élections régionales et départementales prévues les 20 et 27 juin prochains ne passionnent pas _encore _ les foules, les candidats, eux, commencent à se mettre en ordre de bataille.

Aux régionales, même si les listes sont loin d’être complètes, les têtes de listes sont connues, manque seulement à l’appel la présidente sortante, Marie-Guite Dufay.

Aujourd’hui, intéressons-nous principalement aux départementales et notamment aux cantons de Montceau-les-Mines/Saint-Berain-sous-Sanvigne et Saint-Vallier qui regroupe les communes de Ciry-le-Noble, Génelard, Perrecy-les-Forges et Sanvignes.

Au vu des forces qui se présentent, il se dessine comme un troisième tour des municipales. Un an après, il y a comme de la  revanche dans l’air.

Canton Montceau-les-Mines/Saint-Berain-sous-Sanvignes

Comme en 2015, André Accary, président du Conseil Départemental, va conduire le rassemblement « Union pour l’Avenir de la Saône-et-Loire ». Les derniers ajustements « vont être pris aujourd’hui » annonce Marie-Thérèse Frizot, candidate sortante et vice-présidente. « Je suis intéressée pour repartir avec Lionel Duparay. Je reste dans la majorité départementale même si je suis sans étiquette » précise-t-elle. Le binôme Frizot/Duparay devrait donc logiquement être présent au premier tour le 20 juin.

En face, c’est-à-dire au parti socialiste, Laurent Selvez même s’il attendra vendredi soir pour annoncer sa candidature, va retenter sa chance après sa défaite en 2015 associé à Marie-Lise Grazia mais aussi laver son affront aux municipales.

Déjà nous connaissons les trois autres candidats de sa liste publiés sur la page Facebook « Montceau Saint-Berain Départementales 2021 ». On y découvre les noms de Laure Théry, Farida Benrabia et Sébastien Latino. Ils furent candidats aux municipales l’an dernier aux côtés de Laurent Selvez.

Tout porte à croire également que Lilian Noirot bien qu’engagé à mener la liste aux régionales pour Debout la France, se lance aux départementales. C’était d’ailleurs son premier choix avec, il est vrai, la possibilité de jouer le trouble-fête. Des observateurs de la vie politique le mette même vainqueur. Tout dépendra aussi avec qui il pourrait faire équipe…

Voilà ce qu’on appelle jouer le troisième tour des municipales.

Canton Saint-Vallier

Déjà deux candidats se sont déclarés. Une certitude, la gauche va partir divisée puisque les communistes présentent le binôme Christian Tramoy/Maria Rigault pour contrer le candidat sortant et maire de Saint-Vallier, Alain Philibert. Au-delà d’une opposition purement politique, il s’agit surtout d’une guerre interne à Saint-Vallier, vieux bastion communiste qui ne croit plus en Alain Philibert.

Cette fois-ci, alors que nombreux pensaient qu’il ne se représenterait pas, le maire de Saint-Vallier ne partira pas aux départementales les mains libres. A moins qu’il ne fasse comme aux municipales et décide seul.

Il n’en prend pas le chemin car à Sanvignes, Perrecy-les-Forges, Ciry-le-Noble et Génelard, on ne veut plus d’une politique Saint-Vallo-valloirienne. « Je considère que le canton de Saint-Vallier n’est pas limité à Saint-Vallier » fait savoir Jean-Claude Lagrange, maire de Sanvignes candidat battu en 2015 par Alain Philibert. « J’ai mal vécu la dernière élection avec cette guerre politicienne » admet-t-il.

Avec Alain Philibert, il reste trois candidats à désigner sur la liste. « Nous souhaitons que le canton soit représenté dans toute sa diversité. Mais ce n’est pas simple » précise encore le maire de Sanvignes qui, précisons-le, n’est pas candidat aux départementales.

Il semble aussi acquis que, Eda Berger, élue avec le maire de Saint-Vallier en 2015, jette l’éponge même si elle n’a pas souhaité communiquer.

Néanmoins, à Ciry, Alain Philibert ne fait pas l’unanimité avec le nouveau conseil municipal mais d’autres possibilités existent avec l’opposition.

Forcément, le tintamarre ambiant dans la commune de Saint-Vallier ne favorise pas un climat apaisé du côté de la gauche. « Un peu de calme et des candidats assagis ne feraient pas de mal » concède Jean Claude Lagrange.

Cette situation pourrait elle profiter à la majorité départementale ? Le nom qui revient en boucle est celui de Sandrine Lonak mais la conseillère municipale de l’opposition à Saint-Vallier reste silencieuse sachant que Denis Beaudot n’ira pas.

Toutefois, battre Alain Philibert relèvera de l’exploit. La victoire n’en sera que plus belle même si, généralement, la prime aux sortants semble tenir la corde.

D’ici-là et la fin du dépôt des candidatures fixée au 5 mai, d’autres protagonistes vont se manifester. Les envies ne manquent pas sur Montceau et Saint-Vallier.

Jean Bernard

 

11 commentaires

  1. Sans hésité je vais voter contre tellement je suis pas pour🎪

  2. Un Maire élu doit se consacrer à sa commune. Stop aux cumuls de mandats.

  3. Bonsoir,
    M Philibert va bientôt détenir le record de longévité électorale en France
    Pourquoi empiler et cumuler les mandats à travers les époques??
    Je lui souhaite un prompt rétablissement. Qu il s’occupe déjà de la mairie!
    La politique n est pas un métier avec une indemnité

    Arrêtons l immobilisme !

  4. Stop. Stop, la jeunesse m…, Saint vallier une équipe de dinosaures svp….. Stop la défaite arrive mr

  5. Bonjour Monsieur Philibert,
    Pourquoi un autre mandat départemental ?
    Ne devriez vous pas plutôt vous consacrer à la Mairie ? Encore plus de cinq ans à tenir !
    D’autant plus que le 1 er adjoint, d’après ce que l’on voit ou on entend, n’est pas apte à vous remplacer.
    Donc, on compte sur vous localement.

  6. Thierry Roland local

    Bonjour, devant ces commentaires d une incompétence extrême, je voudrais préciser une chose . Il est important pour une commune d avoir un représentant au niveau du département, ne serait ce que pour des subventions, des problèmes réglés prioritairement….un exemple? La fibre , ça été long mais sans les connaissances de Mr PHILIBERT, dixit Mr Montebourg, nous n aurions encore rien aujourd’hui. Alors que chacun reste sa place , parlez en connaissance de cause avant de l ouvrir. Mr PHILIBERT à assez d expérience et de bon sens pour savoir ce qu’ il fait. On ne demande pas à killian mbappe de défendre, juste marquer des buts.

  7. Thierry Roland local

    Et pour finir, les gens décideront durant les votes, pas la peine de refaire une campagne comme l an dernier. Tout le monde sait comment cela va finir. Si il y avait un meilleur representant, ça se saurait. Arriver tout en haut est très difficile, le rester l est encore plus….

  8. Le parti communiste ne veut plus de philibert, alors svp occupé vous de la mairie avec une politique de gauche…. Prenez soin de vous mr philibert, sinon la défaite arrive à grand pas……

  9. Thierry Roland local

    Camarade 71, vous dites le parti communiste ne veut plus de Mr PHILIBERT ! Mais lui ,veut il du parti communiste? Et les gens? Qui veulent ils? De nos jours , communiste, socialiste, de gauche de droite ,on s en fou pas mal! Je suis certain que trois quart des gens ne savent même pas ce que ça veut dire ! Dans des petites villes comme les nôtres, on vote l homme! Pas le parti. Et il prend soin de lui, ne vous inquiétez pas. Et les gens l aiment, vous verrez cela en juin. (…)

  10. Fiston, Thierry Roland nous vous avons reconnu bises à toi…. La page se tourne mr philibert à bien fait son temps, la roue tourne, c’est la vie, place à une jeunesse maintenant, bon vent à vous…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *