Du rififi FI dans le landerneau politique ?

Robert Germain le responsable du groupe d’action La France Insoumise de Montceau nous envoie ce communiqué concernant ce qu’il appelle « le Bashing anti Mélenchon, anti France Insoumise ».

Tout est parti du fait que nous lui avons montré un article stipulant que l’avocat d’un journaliste du Monde, poursuivant Jean-Luc Mélenchon pour diffamation, a demandé la levée de l’immunité parlementaire du député de Marseille.

Juste deux mots pour situer l’affaire : selon une information du Point, Paulo Paranaguá, journaliste, a porté plainte pour diffamation contre Jean-Luc Mélenchon après que ce dernier l’ai traité « d’assassin » dans un post dans lequel il lui reprochait ses vives critiques envers le régime vénézuélien et bien entendu son Président

« Bashing

Malgré l’incitation à la violence de la part de certains médias à l’encontre du mouvement la France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon en particulier, le mouvement social ne faiblit pas. Le gouvernement essaie une fois de plus de susciter des contre-feux

Dans les médias aux ordres il est facile de faire le focus sur des éléments éloignés du débat social pour viser insidieusement la personne politique et la fragiliser, pour tenter de fragiliser le mouvement « diviser pour régner… calomniez, calomniez et il en restera toujours quelque chose. » Quoi de mieux pour calomnier quelqu’un que de l’accuser de calomnie.

Mais le mouvement populaire ne s’essouffle pas, ce pseudo intermède juridico-politique n’y changera rien. La marée populaire annoncée du 26 mai en sera une démonstration !

En effet les syndicats, les partis, mouvements politiques, les associations progressistes, donc des milliers de gens ont vaincus la résignation et la peur !

Le mouvement étudiant ne lâche rien non plus, « chacun avec ses motivations » mais l’on peut observer une rupture avec le chacun pour soi.

Le 22 mai à Paris pour la 1ere fois depuis 2010 CGT, FO, CFTC, CFDT, UNSA, SOLIDAIRE, étaient réunis en tête de cortège. L’on pouvait lire sur les pancartes étudiantes « même Macron même combat » !

Donc, tous les combats d’arrière-garde en direction de la France Insoumise et son chef de file n’y changeront rien »

Dont acte

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *