Disparition de Jacques Chirac – Charles Landre : « un président profondément humain »

Réaction de Charles Landre, conseiller municipal au Creusot.

Avec la mort de Jacques Chirac c’est tout un pan de l’histoire de la Vème République qui disparaît mais surtout un président qui sut tisser un lien particulier avec les français.

Jacques Chirac conduisit sa vie politique en homme d’État avec une conscience aigue de l’intérêt de la Nation, un respect absolu des institutions et une vision de la place et du rôle de la France dans le monde.

Il fût ainsi le dernier à s’engager sans relâche pour la francophonie et à porter une politique étrangère courageuse en refusant notamment l’intervention en Irak en 2003. En 2002 il alertait déjà sur l’urgence environnementale en prononçant un discours célèbre dont le monde devait retenir cette formule  malheureusement plus que jamais d’actualité: «Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». Toujours attentif aux équilibres mondiaux il défendit en 2004 une forme de taxe Tobin pour financer le développement. Son amour sincère des peuples l’amena à cultiver un respect équivalent à l’égard de tous les pays, fussent-ils de taille modeste ou très éloignés des intérêts stratégiques de la France et à se battre pour les civilisations menacées. Nous garderons d’ailleurs en héritage le magnifique « Musée des arts premiers », quai Branly à Paris.

Gaulliste après avoir distribué dans sa jeunesse, l’Humanité, il conserva de cet héritage une conscience de justice et d’équité qui structura son action. Son sens des institutions lui fit d’ailleurs respecter le vote des français lors du référendum sur l’Europe en 2005 malgré son engagement personnel sur la question. Une position que nous pouvons regarder aujourd’hui pour ce qu’elle est, la marque du respect de l’expression populaire.

Il fut surtout le tenant d’une France sociale, le défenseur inlassable des campagnes et un amoureux sincère de la France et des Français.

Jacques Chirac incarna un élan et un espoir, celui de l’unité du pays mais surtout d’être représenté par un président proche des français, profondément humain et avec un sens de la formule à nul autre pareil.

Quoi qu’on puisse penser de son action et du bilan de ses mandats il sut être le président de tous les français.

S’il est une image que nous garderons de lui c’est celle d’un président d’une grande humanité.

Charles Landre

Un commentaire

  1. Mr Landre, vous êtes exactement ce qu’il a combattu toute sa vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *