Disparition de Jacques Chirac – Marie-Claude Jarrot profondément triste

Marie-Claude Jarrot, Jacques Chirac et André Jarrot à l’Elysée.

Communiqué de Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau les Mines.

A l’annonce du décès du Président Jacques Chirac, je ressens une immense tristesse. A titre personnel et familial, par les liens si proches qui nous unissaient, mais aussi en ma qualité de Maire de Montceau les Mines, de femme engagée au service des autres.

Jacques Chirac incarnait la noblesse de la politique. Il a incarné l’âme de la France.

Il avait su établir avec les Françaises et les Français un lien fort.

Jacques Chirac était épris de la République et il n’a cessé de la servir. Homme d’Etat hors norme, immense figure humaniste, il a marqué l’histoire de notre pays.

Il restera l’homme du discours du Vel d’Hiv, le président qui s’est opposé à la guerre en Irak, l’un de ceux qui ont le mieux entendu le cri de désespoir de nombreux Français pour mieux s’engager contre la fracture sociale. Intransigeant face aux extrêmes, juste, face à notre Histoire, Jacques Chirac a porté la voix de l’universalisme français dans le monde.

Grâce à l’amitié qu’il entretenait avec mon père, j’ai eu la chance de le connaître bien. Il était la fidélité, le courage et la courtoisie même. Jacques Chirac, en effet, prenait régulièrement des nouvelles de ma mère, Odette Jarrot, malade durant de très longues années. Mon père l’appelait souvent au téléphone et je me permettais toujours de lui dire : « Papa, ne dérange pas le Président ! » et bien sûr, il ne m’écoutait pas… Jacques Chirac répondait chaque fois avec bienveillance et affection. Mon père lui a été un fidèle soutien en Saône et Loire 1995.

La disparition de Jacques Chirac me renvoie à celle de mon père et je suis profondément triste.

La famille gaulliste à laquelle j’appartiens, perd l’un de ses compagnons, l’un de ses plus grands inspirateurs, l’un de ses plus grands serviteurs.

Aujourd’hui, nous pleurons Jacques Chirac. Aujourd’hui, la France est en deuil.

Marie-Claude Jarrot,

Maire de Montceau les Mines

9 commentaires

    • Et vous stupide… bête à en pleurer…

      • Parlons vrai C’est dommage que vous ne dénotiez du respect pour cette dame appelé Catherine car elle a droit à penser comme elle le pense. Nous sommes en démocratie, n’est pas ? Donc, pas d’insultes s’il vous plait. Ou vous commencez à perdre votre sang froid. Si je bien compris, vous pour défendre votre mairesse, vous insultez les autres maintenant ? Je pense que M. Catherine a voulu dire que M. Jarrot ne perd pas une seule opportunité pour se mettre elle-même en valeur. C’est du toujours moi « Je ». Toujours l’égocentrisme primaire et arrière à l’affut. Impressionnante cette manière de voir la vie. N’oubliez pas que le père n’est pas la fille et que la fille n’est pas le père. Le papa Jarrot est reste mère de Montceau de 1965 à 1987. Et je suis persuadé que la fille est tentée de faire comme papa. Mais, les montcelliens arrêteront cette dynastie car le colonialisme n’existe plus.

    • Mais c’est vous madame qui etes pathétique….. Lamentable…. Qu’est ce qui vous choque? insupportable à vos yeux?

  1. Quelle mémoire sélective Mme ! Aux oubliettes les emplois fictifs ? Le  » bruit et l’odeur… » ? quant à sa loyauté … Giscard s’en souvient encore !

    • Si vous souhaitez aller sur ce terrain… peut être souhaitez vous que l’on reparle des multiples scandales qui ont émaillé l’ère Mitterrand ???
      Les écoutes téléphoniques de l’Elysée, le suicide dans les murs du palais de François de Grossouvre, le Rainbow Warrior la maîtresse du Président hébergée pendant des années aux frais de la République… ça suffit ou je dois en rajouter !?
      Mais c’est vrai les français ont la mémoire courte… et sélective !

  2. A Catherine et Antoine. Je pense que pour avoir de telles réactions vous devez êtres des adorateurs de lenine et de staline.
    Je trouve ce communiqué de Mme le Maire plein de sincérité et de vérité.
    Et oui même ces plus grands adversaires politiques disent de cet Homme qu’ile a marqué notre pays par son Humanisme et son Amour pour la France.
    Vous ne retenez que cette histoire des emplois  » dit fictifs » mais vous oubliez volontairement toutes les Familles qui lui doivent beaucoup.
    Donc bravo Mme le Maire pour votre hommage à Monsieur le Président CHIRAC et un souvenir ému à votre Père à qui lui aussi bon nombres de Personnes de Montceau ou non se souviennent de la Main qu’il leurs a tendue dans les moments difficiles.
    Merci encore pour cet hommage et restez comme vous êtes à savoir vraie et sincère et comme il est dit  » les chiens aboient et la caravane passe. »

  3. Le respect que l’on a pour l’homme et son action politique ne doit pas nous faire oublier les affaires judiciaires.
    En tout cas, ma mémoire est bonne et je n’oublie pas qui était Jacques Chirac, ni l’affaire des HLM de Paris, ni les emplois fictifs dont doit se souvenir Alain Juppé, actuel membre du Conseil constitutionnel sur proposition de Richard Ferrand, ni la prise illégale d’intérêt qui lui valut d’être condamné à deux ans de prison avec sursis. Singulière façon de servir la France !
    Je n’oublie pas non plus le Général de Gaulle et cette affirmation dont il était l’auteur et que, je n’en doute pas, les membres de la famille gaulliste approuveront ; ne pas le faire serait trahir la mémoire de ce dernier :
    « Si les policiers n’étaient pas bêtes, ils ne seraient pas des policiers. »

    Source : https://dicocitations.lemonde.fr/citations/citation-6837.php

  4. Merci Mc Jarrot pour ce témoignage vous qui avez eu la chance de le coter de près……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *