Des maux pour le dire – Fête clandestine ou coton-tige, il faut choisir

L’informateur de Bourgogne n’a pas pour habitude de faire dans la démagogie, c’est d’ailleurs bien là sa marque de fabrique.

Après la fable du roi et le coup de pompe de la seringue, voici une autre figure de style en lien avec l’actualité. Une autre forme d’adjuvant pour améliorer le rendu de la complainte d’un restaurateur. Et pas besoin de visite pré-médicale, la livraison est immédiate et l’injection sans douleur.

J.B.



La complainte

du restaurateur automate

Fête clandestine en Bretagne (ou peu importe l’endroit d’ailleurs).

On a tous envie de sortir, de s’amuser, de rire, de faire la fête, de vivre normalement.

Et surtout certains ont envie de travailler tout simplement mais leur activité est considérée comme « à risque » pour la transmission du virus !

Alors que toi, histoire de pouvoir inviter ta mère 2h00 le soir de Noël, par sécurité, tu te fais renter un coton-tige dans le nez jusqu’à ce qu’il te gratte la gorge et que tu serais prêt à t’en faire mettre un autre de 2 m dans le fion si c’était nécessaire pour le bien-être de ta famille !

Des défenseurs de la Liberté mais surtout de la leur, protecteurs de la nature (on verra le merdier qu’ils auront laissé sur place), anti-toutistes, contre-toutistes, pour-rientistes, à moitié vegans, mais pas trop, bios bien évidemment sauf les ecstasys, contre la 5G mais portable dernier cri dans la poche. En gros, tous les clichés rassemblés pour une grande fête dans un hangar raz la gueule squatté illégalement alors qu’ils militent certainement via une association Z69F21 contre les conditions de vie des phasmes au zoo de Beauval.

S’ils avaient au minimum un cerveau pour réfléchir aux conséquences de leurs actes, j’aurais simplement moins envie de gerber, de pleurer, de baisser les bras.

Je suis las, déprimé, découragé..

Sur ce, je vais aller payer mes charges pour mon établissement qui est fermé car trop dangereux (15 tables environ espacées d’un mètre minimum) et qui, bien que fermé, coûte de l’argent chaque jour.

Merci à tous ceux qui nous soutiennent, solidaires des commerces non-essentiels, solidaires des métiers non-essentiels, courage à tous les restaurateurs, étoilés ou non, car à la place des étoiles on pourra bientôt mettre des croix , courage à tous les musiciens non-essentiels, les artistes, danseurs, chanteurs, les…., les…., les… Et tous les autres.

Et j’oubliais… Bonne année 2021 ��

5 commentaires :

  1. bonjour, je vais commencer par là où vous terminez votre détresse, je vous présente mes vœux les moins douloureux pour 2021.
    votre lassitude est nôtre, pourtant je viens de toucher ma retraite ( modeste sur la liste des ressources) mais mon compte s’est regarni, le vôtre se dégarni et se dégarnira jusqu’à l’asphyxie je sais que les aides vous tiennent (si vous entrez dans les clous) comme la corde retient le pendu .A Noël un restaurant réputé nous a préparé le repas pour 6 personnes et deux enfants, en récupérant ce repas dit de fête nous avons échangé avec le chef et ses serveurs. J’ai gardé pour moi les aigreurs et désespoirs de ces magiciens qui habituellement viennent à notre table pour un bon mot, une boutade souvent pour le bonheur de partager une idée sur les agapes du midi ou du soir, oui j’ai gardé pour moi cet état d’incompréhension qui revenait en leitmotiv, demain me, s gars j’en fait quoi? Mes fournisseurs, mes petits producteurs qui me font des volailles d’exception, du veau de lait, du bœuf qui n’a pas connu l’ensilage, du porc élevé en liberté surveillée avec du lard épais comac qui donne ce goût que vous client réclamée, je me tais sur les légumes cultivés sur la CCM, je dors très mal, ma Femme fait sa courageuse et mes enfants ne rient plus, ils ont grandi d’un coup, tant que nous travaillions même à minima même à perte ma brigade va tenir, j’ai peur, j’ai peur…..Les Enfants ont apprécié ce repas, ma Fille m’a dit, toujours aussi précis, toujours cette finesse dans l’ajustement des cuissons et des sauces, tu l’embrasseras pour nous,,,tu l’embrasseras pour nous, FILIPE je t’embrasse très fort, j’ai peur de te voir lâcher tes fourneaux et la complainte du restaurateur automate reflète les discours offshore de Macron, il en est à sa troisième équipe de com, Castex qui ose se dire Gaulliste ( avec deux ailes comme aéroplane comme dirait le neveu du Général) et qui sait les discours d’aujourd’hui obsolètes demain, nous sommes dirigés par des Madame IRMA et leur jeu de Marseille accompagnées des financiers qui mettent sous cloche les ARS. vous pouvez être las amis restaurateurs, soignants, commerçants ect,ect. car nous aussi sommes las, voir nos pompiers cailliassés, nos flics humiliés, attaqués tués, dans cette joie collective, nos 5 soldats morts pour nous protéger de cet islam politique, je m’incline et pleurs avec vous toutes et tous.
    merci à ce restaurateur, nous attendons les vaccins pour vivre, attendre JUIN non! Macron réveille toi, le peuple Français meurent en grand nombre ouvertement ou en toute discrétion, notre économie perd 50 millions par jour! Vas tu laisser toucher les abysses à tous ces bosseurs, ces entrepreneurs , ce peuple qui t’as confié les clefs du château devenu baraque ventée.
    merci à l’informateur pour ces témoignages qui font écho et réfléchir, ça nous change d’un site sois disant préféré de lecteurs si, si méthode Coué.
    pour votre gouverne je ne suis ni un gilet jaune, ni un gilet rouge mais un FRanchouillard qui veut garder notre culture, nos industries, notre autorité, notre autonomie perdue et surtout nos artistes, doigts d’or, voix d’or…..
    grandezoreilles

  2. Les autorités ont malheureusement aussi baissé les bras…
    On a laissé faire et c’est scandaleux !
    Mais l’honnête citoyen qui va être dehors à 18h10, dans une rue déserte, va recevoir une amende de 135 € : à croire qu’il est beaucoup plus dangereux que cette bande d’inconscients !

    Tout mon soutien aux non « essentiels » : on a hâte de les revoir !

  3. Et vous oubliez: remontées mécaniques fermées mais stations bondées, commerces fermés à 18 h donc bondés durant les heures d ouverture,personnel soignant au boulot même positif au Covid……
    Question: où est la cohérence ds ces mesures totalement liberticides….
    Une lectrice qui ne votera plus.

  4. qu’ajouter à tout cela ? le dégout de l’honnête citoyen qui trime et paie ses impôts
    envers ces dirigeants politiques dont on ne sait si leur incompétence est voulue ou bien calculée, quand a ne pas voter c’est un mauvais calcul , mais voilà voter pour qui ?

  5. Mais vous n’avez pas compris que c’est un malentendu ? Ils croyaient que c’était un point de vaccination . La preuve ils sont tous venus avec leur seringue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.