Des Bourguignons ont toujours fait l’histoire… à voile et à vapeur

A notre époque celui qui se disait « né coiffé » aurait été sommé de choisir son genre ou son absence d’appartenance à l’un d’entre eux.

Le Bourguignon Charles-Geneviève-Louis-Auguste-André-Timothée d’Éon de Beaumont, né en l’hôtel particulier d’Uzès à Tonnerre dans l’Yonne le 5 octobre 1728, se retrouvait aujourd’hui questionné sur son identité sexuelle réelle.

Charles de Beaumont, est plus connu sous le pseudonyme de « chevalier d’Éon ».

Encore un élément de modernité qui lui aura facilité l’utilisation des réseaux sociaux. Ces derniers se seraient fort bien prêtés à ses multiples activités et talents : diplomate, espion, officier, mondain et un homme de lettres, et surtout travesti.

Bien qu’il n’y ait plus de mystère sur son identité sexuelle à l’heure actuelle, certains la prétendent encore mystérieuse et en accroissent ainsi le romantisme.

Son autopsie prouva qu’il était un homme, mais un examen fait alors qu’il était vêtu amena la confusion durable en le déclarant femme. Il a vécu 49 ans habillé en homme et 32 ans en femme.

Si ce problème à pu alimenter les gazettes ce n’est pas le point essentiel dans la vie du Tonnerrois.

Louis XV l’utilisa officiellement ou officieusement au service de sa diplomatie. Grâce à lui la Russie bascula dans le camp français lors de la guerre de Sept ans.

Quid ?

A ma gauche le royaume de France, l’archiduché d’Autriche, leurs empires coloniaux et leurs alliés, rejoints par l’Empire russe et le royaume d’Espagne.

A ma droite le royaume de Grande-Bretagne et le royaume de Prusse

Ces deux groupes se font la guerre en Europe, en Amérique du Nord et en Inde dans une sorte de mini guerre mondiale économique avant l’heure. Bilan le second groupe domine le premier en Amérique et en Inde. On le retrouve donc lors des négociations du Traité de Paris où son « savoir faire » permettent à la France d’adoucir les conditions que l’Angleterre voulait lui imposer.

Le Chevalier d’Eon a aussi travaillé à un plan d’invasion de l’Angleterre. Déjà et encore une fois sans suite.

En fait il n’est pas blanc bleu et soupçonné d’être un agent double… quoique dans ce domaine comme dans d’autres qui était vraiment le chevalier d’Eon ? Il est mort à Londres le 21 mai 1810.

Un Bourguignon salé, mais aussi un être audacieux et séduisant sous une forme ou une autre.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *