Debout La France contre le racket des automobilistes

Le samedi 2 février s’est tenu le premier Conseil National (le parlement de Debout La France) décentralisé. Il s’est tenu à Lyon en présence de quatre représentants de la Saône-et-Loire :

France Robert, secrétaire départementale du département
Samuel Brandily, délégué de la 5ème circonscription
Paul Smaïl, délégué de Debout les Jeunes 71
Sébastien Rousset, conseiller national

Nicolas Dupont-Aignan a lancé à cette occasion une campagne contre le racket des automobilistes.

Après la hausse des taxes sur le carburant au 1er janvier dernier, voici qu’on impose la limitation de la vitesse à 80km/h, et ce pour trois raisons principales :
– Les contraventions vont être plus nombreuses et plus importantes, donc beaucoup plus rémunératrices
– Les sociétés d’autoroutes vont faire plus de bénéfices car leur utilisation sera plus intéressante.
– Les accidents les plus grave ont lieu essentiellement dans les mêmes portions de routes. Le gouvernement, au lieu de refaire ces routes, préfère limiter la vitesse pour les rendre moins dangereuse.

La voiture est indispensable en campagne et dans les petites villes. Taxer les automobilistes, c’est faire payer des territoires avant tout.

C’est pourquoi Nicolas Dupont-Aignan et Debout la France lance une grande campagne nationale contre le racket des automobilistes.

Vous pourrez voir prochainement une campagne d’affichage sur le bord des routes et des autocollants à poser sur les pare-brise seront distribués gratuitement.
Pour en recevoir, vous pouvez contacter Samuel Brandily au 06 23 55 61 25

Et pour plus d’informations, contactez-nous ou allez sur : http://www.debout-la-france.fr/

Samuel Brandily
Délégue de la 5ème circonscription de Debout La France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *