Coronavirus – Un covid-19 à l’EHPAD Les Glycines au centre hospitalier Jean Bouveri

Jusqu’à présent, les décès liés au covid-19 dans les EHPAD ne sont pas comptabilisés. Pourtant, ces jours derniers, c’est l’hécatombe dont les 19 morts dans un seul établissement à Mougins (Alpes-Maritimes) ou encore les 10 à Salbris (Loire-et-Cher), 10 en Ardèche, 11 dans le Doubs, 20 à Nancy.

Sur le Bassin minier, pas de décès à déplorer dans les EHPAD mais un cas de covid-19 aux Glycines au centre hospitalier Jean Bouveri de Montceau. Officiel. « Je crois savoir qu’il y a deux ou trois cas de covid-19 aux Glycines », rapporte même la famille d’un résident.

Sur place, c’est silence total. Le directeur des pavillons Les Glycines et les Lys au CH de Montceau, Henri Boaré « est absent » a-t-on répondu. Depuis plusieurs jours d’ailleurs. Le parent d’une résidente précise « que le personnel du pôle senior de l’hôpital n’a aucune nouvelle du directeur ».

Est-il malade, en vacances ?

Nous avons posé la question et d’autres également au directeur du centre hospitalier, Alexandre Leroux. Sa secrétaire a souhaité les questions par mail. Nous attendons toujours les réponses.

Les Glycines accueillent quarante personnes âgées dépendantes. Quel dispositif a été mis en place auprès des résidents et du personnel ?

Jean Bernard

 

7 commentaires

  1. Les patients âgés ne sont presque jamais dépistés. A la rigueur ils passent un scanner, mais c’est tout. Ils retournent dans leurs EHPAD, Maison de retraite, voire même domicile, la plupart du temps sans aucune information. Demandez aux urgences COVID, s’ils ont le temps et/ou le courage de vous répondre.
    Pourquoi? Probablement pour la même raison que l’on ne comptabilise pas les décès dû au virus dans les EHPAD : ne pas augmenter les chiffres. Je ne vois que cette explication.

    Demandez au personnel : il y a quelques cas de SUSPICION (n’étant pas dépistés on ne peut parler que de suspicion) dans plusieurs EHPAD de la région.

    Comment expliquer que les aides-soignantes de certaines EHPAD (pas toutes) ne soient pas ou peu protégées? Des masques chirurgicaux pour les plus chanceuses, ou des masques de fortune pour les autres, ajoutés à une simple paire de gant. Pas de surblouse, pas de charlotte, pas de surchaussure dans la plupart des établissement. Alors qu’elles sont directement exposées au virus lors des soins quand un patient est infecté (ou plutôt suspecté). Elles devraient porter des FFP2 au même titre que les médecins ou infirmières en cellules COVID.

    Certes, les moyens manques. Mais on préfère prioriser ces protections aux policiers, ou pharmaciens par exemple, qui pourtant n’ont pas le même contact avec la population. Biensûr que ces derniers doivent se protéger, Mais qui est le plus exposé? Pourquoi sacrifier les uns au bénéfice des autres?

    La hiérarchisation des protections serait-elle faite en fonction des statuts sociaux de chacun?

    Et je ne parle même pas des caissières ou des aides à domiciles, ni même des secouristes!! Tous sont des bombes à retardement parce que mal protégés, donc potentiellement infectés.

    Rien n’a changé, rien ne changera : les plus petits seront toujours les plus mal lotis.
    Et si vous désirez vous renseigner, ne demander pas aux directeurs. Parler plutôt aux personnels.

    Un témoin involontaire de cette situation.

  2. Pour demander au directeur faudrait déjà savoir où il est passé….

  3. et pourquoi les simples citoyens n’ont accès à aucun masque ( vu les millions distribués, où sont ils ?)???pas plus que de gel! ah , oui, on met en ligne la façon de s’en faire en tissus! y’a pas un truc? si ont avait un député et une suppléante crédible et visible, ont pourraient leurs demander!!!!( issu de faut pas rêver)

  4. Apparemment il y a 18 malades dans cet EHPAD.
    Certes du travail pour le personnel mais que fait on de ceux qui ne sont pas malades on les laisse cloitres dans leur chambre sans aucun contact avec le personnel qui ne rentre dans les chambres que pour donner les plateaux. Ils sont enfermés comme des animaux même pire puisque les animaux sortent de temps en temps pour pisser…
    Le ménage n est plus fait, les lits non plus,ce sont des pestiférés. Honteux…
    Certains directeurs EHPAD font des efforts pour essayer d améliorer le quotidien de ces personnes mais ici il est où le directeur…
    Pourquoi les personnes infectées ne sont elles envoyées à l hôpital alors qu il y a encore de la place dans les services dédiés

  5. Si Charlaut, vous disposez d’informations, votre haut savoir serait très utile pour combattre cette pandémie.
    Vos propos ne sont que des rumeurs infondées. Allez donc à Jean Bouveri avec votre serpillière pour aider au lieu de ragoter.
    Je suis certain qu’il existe des formations accélérées pour que vous deveniez une excellente « serpillothérapeute »…

  6. Je ne sait pas quelles sont vos sources et je m’en fiches un peu. Sachez juste que les équipes qui s’occupent de nos aînés sont au front tous les jours. Les gens ne sont pqs enfermés mais en sécurité, ils voient les soignants très régulièrement, le ménage qinsi que la désinfection et la réfection des lits sont fait tous les jours et pour la désinfection plusieurs fois. Alors respectez un peu le personnel svp……. Une soignante en colère contre ce manque de respect

  7. Comment se fait il que le personnel tourne toujours d ehpad en ehpad ?
    C est une faute grave de la part des donneurs d ordre .
    Il faudra vous expliquer si il arrive une hécatombe.
    Bravo au personnel qui travail avec la peur au ventre de rentrer le covid dans leurs unité.
    Courage à vous sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *