•  

Coronavirus – La situation sanitaire reste préoccupante dans le département

Depuis le 22 avril dernier, le nombre de décès dans les EHPAD de Saône-et-Loire reste bloqué à 62 alors celui dans les hôpitaux augmente…

INFORMATION DE LA PREFECTURE DE SAONE-ET-LOIRE.
___________________________________
Le 29 avril, selon l’Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté, 243 personnes (+3 par rapport au 28 avril) étaient hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire. Vingt-quatre d’entre elles (-4) sont prises en charge en réanimation. 420 personnes (+15) sont retournées à domicile après hospitalisation. Depuis le début de l’épidémie, 158 personnes sont décédées en Saône-et-Loire en milieu hospitalier, soit trois personnes supplémentaire depuis le 28 avril.
Ces chiffres ne prennent pas en compte les résidents de Saône-et-Loire transférés dans des établissements hospitaliers en Bourgogne Franche-Comté ou en Auvergne-Rhône-Alpes.
Selon le dernier point épidémiologique de Santé Publique France (SPF) disponible à la date du 23 avril, en Saône-et-Loire, 57 établissements d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes (EHPAD) avaient procédé à un signalement d’au moins un cas Covid-19 confirmé ou possible entre le 1er mars et le 21 avril. Sur cette même période, 333 résidents et 237 personnels étaient des cas confirmés ou possibles de Covid-19. Ils étaient 306 résidents et 223 personnels à la date du 14 avril,
selon le précédent point épidémiologique de SPF du 16 avril.
À la date du 22 avril, il y avait 62 résidents décédés dans les EHPAD de Saône-et-Loire, soit 11 personnes de plus depuis le 14 avril. À ce jour, ce point épidémiologique n’a pas été actualisé par Santé Publique France.
Le dynamisme constant de l’épidémie en Saône-et-Loire nécessite de disposer de données détaillées sur la situation épidémiologique de chacun des foyers d’infection en Saône-et-Loire. Ces données anonymisées permettraient d’objectiver la situation départementale qui constitue désormais le cadre de référence pour la mise en oeuvre de la stratégie nationale de déconfinement. Jérôme GUTTON, préfet de Saône-et-Loire, a confirmé récemment sa demande auprès de l’Agence régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté, de pouvoir disposer d’informations infra-départementales et que soit conduite dès que possible une enquête épidémiologique, sans attendre les mesures prévues pour le déconfinement, dans le Mâconnais, foyer premier et principal semble-t-il de l’épidémie.
À la veille du week-end du 1er mai, alors que la situation sanitaire reste préoccupante, il est indispensable de poursuivre, voire de renforcer, les efforts pour diminuer la propagation du virus.
Respectons le confinement, les gestes barrières et la distanciation physique. Ces consignes sont nos meilleures défenses individuelles et collectives.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *