•  

Non à l’amiante – La nouvelle association va déposer les statuts

Communiqué de l’association « Préserver Mont Saint Vincent er ses alentours ».

Les membres du bureau de l’association « Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours» se sont réunis le 14 janvier pour valider et signer les statuts. Ils seront déposés à la préfecture et au journal officiel  ce jour.

Le but de l’association est de préserver l’environnement et l’image du MONT SAINT VINCENT et de ses alentours.

Les membres du bureau

–          Président : Cathy BARBOIRON

–          Vice-président : Pierre Yves BERTRAND

–          Secrétaire : Martine MOREAU

–          Trésorier : Jean BALLANDRAS

–          Secrétaire adjoint : Jean Michel RAOUL

–          Trésorier adjoint : Patrick CHAROLLAIS

–          Membre : Pierre RICHARD

–          Membre : Sophie MARIONNET

Le premier objectif de l’association est  d’empêcher l’enfouissement de déchets amiantés  dans la carrière de BOURGUEIL. Tous nos efforts, toute notre énergie vont être concentrés sur ce but et la  contribution de tous les adhérents,  leur engagement,  leur soutien sont essentiels.

3 commentaires

  1. Le fil à couper l'eau chaude

    Bravo !
    Dommage d’être obligé de créer des associations ou des collectifs pour se défendre alors que nous avons des élus de terrain sensés le faire. Nos maires, présidents d’agglo, de départements, de régions, notre député (la on est mal..) doivent monter au créneau pour faire casquer Saint Gobain et consorts. Sur ce qu’ils ont gagné avec ce poison, il doit bien leur rester un peu de cash pour mettre en place une filière d’élimination.
    Ben quoi…on a le droit de rêver !

    • Tout à fait d’accord avec toi. Les casseurs devraient être les payeurs. Ayant passé la première partie de ma vie à Paray-le-Monial je suis particulièrement sensible à la question. Mon voisin de l’époque Mr Di Gregorio qui n’avait jamais fumé est mort d’un cancer de la plèvre ou du poumon (je ne me souviens pas). Pire, Eternit a osé porter plainte contre l’état Français pour n’avoir pas pas mis en garde les ouvriers de la dangerosité de l’amiante. Heureusement le conseil d’état a tranché pour les débouter.
      Décidément l’ultra capitalisme n’a aucune limite.

      Pour autant, soyons pragmatiques, comme tu l’es toi-même et cessons de rêver. Je comprends la mobilisation des membres de cette association qui réagissent sous le coup de l’émotion.
      Cependant qu’en est-il en réalité selon ce que je crois savoir :
      1° Les plaques d’amiante ne sont dangereuses que si on les tronçonne, les manipule et que leurs particules se dispersent dans l’air ambiant.
      2° Donc, Si elles sont enfouies, le risque n’existe plus pour des générations. Reste à savoir comment on peu pérenniser la mémoire de ces enfouissements pour alerter nos arrières arrières petits-enfants.
      Au passage, ceci vaut aussi pour nos déchets nucléaires autrement plus dangereux dans le temps.
      3° Préserver l’image du Mont St Vincent est certes une intention louable mais est-ce une bonne idée que de susciter sur le net une polémique stérile et pour tout dire au final dommageable à cette image ?
      4° Que fait on de ces déchets ? Chacun veut qu’on s’en préserve mais surtout pas chez soi. De même que pour les éoliennes. Oui on en veut mais seulement chez son voisin.
      Je sais que mon commentaire ne me fera pas que des amis dans le coin mais j’ai toujours été cash. Si des scientifiques peuvent démonter mon raisonnement, je suis preneur et n’hésiterai pas à faire mon mea-culpa.
      Avant que de s’inquiéter de l’image due à des pseudos risques de l’amiante enterrée, j’invite toutes celles et tous ceux membres de cette association ainsi que leur municipalité à mobiliser tous leurs moyens financiers et humains pour faire connaitre leur commune.
      je ne fais pas partie de leur communauté mais chaque année, je me rends depuis plus de 20 ans avec des amis Allemands, Néerlandais, Belges. Tous sont émerveillés par la vision panoramique offerte depuis le belvédère. Je les conduis dans les petits chemins qu’ils pensent privés et où on découvre de si belles demeures. Pour finir, on découvre cette église avec les plaques sur le parvis.
      Quand on a un tel patrimoine remarquable, on ne devrait n’avoir d’autre but que de le valoriser et non pas de le dévaloriser.
      Je peux changer d’avis si on peut me prouver scientifiquement, que la présence de cette amiante enfouie présente un vrai risque pour les habitants ou pour les touristes. Sinon, j’invite tous les villageois à promouvoir leur magnifique village si riche en histoire.

  2. PS : En même temps que je recommande à toutes et tous de visiter ce merveilleux petit village, je vous conseille d’apporter avec vous un petit lainage car, même en été, au sommet il y a souvent un petit vent frisquet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *