Conseil communautaire – Un territoire réactif dans la relance, ça commence maintenant

Ce jeudi 20 mai 2021, depuis 18h30, se tient le conseil communautaire Creusot Montceau à la halle des sports du Creusot. Voici les propos liminaires du président David Marti.

Ce conseil succède à celui du vote du budget et à la présentation du plan de mandat. Nous entamons donc tout naturellement la mise en œuvre de ce que doit être l’action communautaire pour les années qui viennent.

Un contexte de crise dont l’issue reste encore incertaine, même si se profile devant nous une reprise de la vie sociale et économique que nous avons du mal à mesurer en termes d’impacts.

Au-delà de la situation elle-même qui est la conséquence directe de la crise sanitaire, force est de constater une fois de plus que les économies mondiales restent bien fragiles.

Des évènements récents démontrent que cela tient parfois à peu de choses.

Un navire qui bloque le canal de Suez, le manque d’approvisionnement en matière première ou en composants électroniques et les outils de production qui sont presque à l’arrêt.

Le conflit Israélo/Palestinien qui prend des proportions inquiétantes, engendrant de nombreuses victimes civiles aux yeux des responsables politiques du monde entier qui une nouvelle fois détournent le regard.

Une guerre armée qui peut elle aussi avoir des conséquences importantes à tous les niveaux si elle devait durer et s’intensifier.

Nous devons être lucides, intégrer que des périodes de crise seront de plus en plus fréquentes et par conséquent que nous devons de plus en plus anticiper et nous adapter à ces situations.

Ce sont les territoires qui seront les plus réactifs, les plus aptes à s’adapter et les plus innovants, qui parviendront à se renforcer en sortant de leur zone de confort et en bousculant les habitudes établies.

Cette résilience, notre territoire a su en faire la preuve par le passé et démontre encore ces derniers mois toutes ses capacités en la matière.

C’est pourquoi, le plan de mandat que nous avons élaboré tient compte de cette réalité et sa mise en œuvre commence maintenant.

Sans doute plus que d’autres, la communauté urbaine connait l’importance de l’action coordonnée et volontariste à l’échelle intercommunale pour agir et servir le développement du territoire.

Aussi, à l’heure de la préparation d’un projet de loi sur la décentralisation par le gouvernement, dit « loi 4D », je formule le vœu que ce qui a constitué un atout pour notre territoire, se poursuive : une intégration intercommunale choisie et ambitieuse.

Au lendemain de la réouverture partielle d’activités économiques de proximité essentielles à la vie : commerces, bars, restaurants, c’est tout le « vivre ensemble » qui reprend de la vigueur.

 

La communauté y prend sa part, en se donnant les moyens de poursuivre son aide pour les entreprises, mais aussi en proposant à tous de pouvoir profiter gratuitement de l’écomusée et de ses pépites, dès sa réouverture et durant tout l’été.

Un commentaire

  1. Comme aurait dit CHIRAC, c’est beau mais c’est long, j’ai un goût de charbon de bois dans la bouche, ce discours là est tellement réchauffé qu’il a dû cramer dans le fond de la gamelle, maintenant en coulisse on entend dire que l’électeur a une mémoire de poisson rouge, alors allons-y.
    GZOV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *