Collectif anti-amiante – « Comme un poison dans l’eau » apporte des précisions

Nous avons lu ce mardi le communiqué de 3 vices présidents de la CUCM…
Nous vous apportons donc des précisions et documents publics qui nous ont été remis par les services communautaires.
Documents que nous recherchions depuis 3 mois, pour savoir comment et pourquoi cette phrase est arrivée dans le PLUI:
« A noter que le périmètre de la carrière de Mont St Vincent a été agrandi au Sud-Est pour permettre le stockage de déchets inertes et de déchets non dangereux, autorisé dans le cadre de la reconversion du site. La surface de la zone Nx est ainsi agrandie de 4 ha, en emprise sur un secteur boisé. »
Le but du collectif n’est pas de polémiquer ni d’accuser, mais de comprendre et d’informer, pour empêcher l’implantation de cette décharge. Nous vous invitons d’ailleurs à nous rejoindre et à nous aider pour agir ! Toutes les décisions sont prises collectivement.
Il s’agit premièrement d’un document présenté aux 10 élus communautaires qui étaient à la réunion de travail le 14 mai 2019. Voir doc sur notre site (voir plus bas).
Ce groupe de travail était composé de 17 élus et de représentants de services d ‘état (DDT, CD71, OPAC, chambre d’agriculture) pour élaborer le PLUI 2019 suite à l’abandon du PLUI 2018 après enquête publique.
Avant cette réunion, un ordre du jour avec présentation leur a été envoyé le 29 avril 2019.
Suite à la réunion, un compte rendu leur a aussi été envoyé leur indiquant que ce projet avait été accepté et sera rajouté dans le PLUI. Voir doc sur notre site.
Comme nous l’ont indiqué les 2 seuls élus communautaires qui nous ont répondu, les informations données sur ces ISDND et ISDI (termes savants pour les décharges modernes) ont été très sommaires. Il y a 3 mois nous ne savions pas non plus ce qu’était une ISDND. Bien sûr, le maire de Mont Saint Vincent était dans ce groupe de travail et était aussi au courant !
Suite à ces réunions de travail, le PLUI a été approuvé le 18 juin 2020 par 67 élus, la demande d’autorisation de création de cette décharge à été déposée à la préfecture le 11 février 2020.
Depuis février 2020 nous savons qu’il y aura aussi de l’enfouissement d’amiante. Mais s’il n’y a pas de décharge, il n’y aura pas d’amiante.
Notre question aux élus est : que pouvons nous faire et que comptez vous faire maintenant puisque vous aussi êtes contre?
Le Collectif

Collectif Comme Un Poison Dans l’Eau :
Courriel : commeunpoisondansleau@gmail.com
Site: https://commeunpoisondansleau.over-blog.com/
Pétition à signer et à faire tourner : https://www.change.org/commeunpoisondansleau
Adresse Postale: Comme un poison dans l’eau, Gîte la Cha’mad lieu-dit Châtelaine, 71300 Mont-Saint-Vincent





3 commentaires

  1. Si les élus communautaires prétendent ne pas avoir été informés de la destination du site, soit c’est une négligence et dans ce cas il est encore temps de rectifier le tir, soit c’est un mensonge et la aussi il est temps de changer de position. Les traitements d’amiante existent et ne coutent pas plus que la mise en décharge. Alors arrêtons de faire l’autruche!

  2. Qu’il eut été plus simple de dévoiler cette affaire avant les élections municipales.
    Nous n’en serions pas là et Mont-Saint-Vincent vivrait sereinement et pas au milieu des pancartes et des banderoles ANTI AMIANTE.
    Ceci étant dit, merci pour votre travail de recherche qui met à mal les dires de Mr Girardon affirmant à qui veut l’entendre qu’il n’était pas au courant de ce rajout dans le PLUI
    Il serait tant Monsieur le maire de dire la vérité, toute la vérité à vos administrés qui commencent vraiment à se lasser d’être pris pour des cons et à douter de votre probité.

    • pas la peine d’en rajouter , c’est le conseil municipal qui doit avoir le dernier mot qui sera pris en temps voulu suivent la procédure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *