•  

Confinement – Montceau : il va prendre ses distances avec la société, 6 mois fermes

INTERPELLATION POUR MENACES AVEC ARME A MONTCEAU LES MINES.

Sur la page Facebook de la police nationale – Malgré les rappels quotidiens au respect des gestes barrière et de la distanciation sociale, certaines personnes ne semblent pas avoir compris le message ou ont du mal à l’accepter.

En effet le 2 avril à Montceau les Mines, un individu se présentait à la caisse d’un commerce avec ses achats mais ne respectait pas la distance d’un mètre avec les autres clients. La caissière lui faisait la remarque. L’homme manifestement alcoolisé, s’énervait et exhibait une arme de poing. Il était repoussé avec sang-froid à l’extérieur du magasin par les personnes présentes et quittait les lieux.

L’enquête menée par la suite par les policiers montcelliens permettait d’identifier le mis en cause qui était interpellé et placé en garde à vue. Entendu, il reconnaissait les faits, expliquant avoir agi sous l’emprise de l’alcool.

Jugé en comparution immédiate, il a été condamné à 10 mois d’emprisonnement dont 6 fermes.

4 commentaires

  1. Je trouve le titre bien « border-line », tant les prisons font partie des endroits surpeuplés où l’épidémie ne peut que prospérer ! Que le gars soit condamné est une chose, qu’on blague avec légèreté sur la situation des prisonniers n’est pas très malin…

  2. Tout à fait d’accord avec L’Benoit on ne peut pas rire de tout surtout en ces temps où la dangerosité est quotidienne, d’ailleurs les médias se sont bien gardés de parlé du jeune qui s’est fait passé à tabac devant plusieurs témoins aux alouettes Montceau, et dont une vidéo de ces violences tourne encore dans les réseaux sociaux. En faite c’est comme ça les arrange

  3. Bonjour Julie. J’ai une amie qui réside dans les immeubles des alouettes et effectivement elle à vue les policiers s’en prendre violemment à une personne sans raison apparente, elle même m’a avouée qu’elle était choqué et tétanisé par ces faits, il y a effectivement plusieurs vidéos qui ont été balancés sur les réseaux sociaux je n’est pas chercher à les voire mais beaucoup de personnes y ont eu accès, par contre c’est vrai rien dans la presse si ce n’est un article sur un pauvre gar qui tenait à peine debout et qui foutai la merde avec une arme en plastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *