•  

Confinement – La CNL réclame les loyers gratuits

Photo illustration.

Communiqué de la Confédération Nationale du Logement.

Gratuité des loyers pour la période du confinement !
Faisons payer les ultras-riches, rétablissons l’ISF !

Depuis maintenant plusieurs mois notre pays est frappé par une crise sanitaire inédite. La pandémie dite « COVID19 » a, et aura, des conséquences économiques et sociales très importantes pour des milliers de ménages.
Lors de la première période de confinement, de très nombreux foyers ont vu leurs dépenses augmenter (nourriture,
électricité, gaz, masques, gel…) alors que leurs revenus étaient en baisse (chômage partiel, baisse d’activité) voir ont totalement disparu (licenciement, travail au noir).
Cette situation a mis en difficulté de très nombreux ménages, rendant difficile le paiement des loyers et des charges.
Dans certains quartiers nous avons même vu des centaines de familles faire la queue pour obtenir des denrées alimentaires car elles étaient dans l’impossibilité de se nourrir. Nous ne pouvons accepter qu’en France, 6ème puissance économique mondiale, des personnes aient à choisir entre se nourrir et se loger.
Tous les indicateurs le disent, la situation sociale et économique du pays risque d’entrainer une précarisation et une pauvreté jamais vue depuis la guerre. Les chiffres de l’INSEE annoncent entre 1 et 2 millions de pauvres supplémentaires quand les associations de solidarité alertent sur l’explosion des demandes d’aides alimentaires. Sur la période du premier confinement 1 270 000 personnes ont sollicité l’aide du Secours Populaire dans ses permanences d’accueil, dont 45 % étaient jusque-là inconnus de l’association, contre 3,3 millions sur toute l’année 2019.

Pour faire face à cette situation, et éviter que des milliers de ménages ne basculent

dans une situation de pauvreté extrême, et irréversible,

la Confédération Nationale du Logement demande

la gratuité des loyers pour toute la période de confinement !

L’État doit assumer ses responsabilités, et financer cette mesure de solidarité nationale pour ne pas fragiliser les bailleurs sociaux, déjà lourdement attaqués par les politiques d’Emmanuel Macron.

La CNL demande le rétablissement immédiatement de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) qui coûte chaque année plus de 4 milliards d’euros aux caisses de l’État pour financer cette gratuité !
Stop aux cadeaux aux ultras-riches, oui à la solidarité nationale !

9 commentaires

  1. et en quel honneur le loyer serait gratuit ??

  2. Si la France arrêtait son immigration de masse, si la France avait de vrais professionnels dans ses administration et suivait avec sérieux les millards d’euros d’aides sociales et retraites qui partent à l’étranger chez des fraudeurs, 1 pension de retraite sur deux est versées à une personne née à l’étranger, il n’y a jamais eu autant de centenaires au monde « qu’en France », bizarrement ils dépassent largement Jeanne Calment et les Chinois réputés pour avoir une longévité exceptionnelle. 50 milliard de fraudes par an. Données de la cour des comptes et investigations de Charles Prats magistrat. Alors comment voulez-vous que l’on aide les Français qui ont de vraies difficultés en France, que l’on verse des retraites aux Français ayant cotisés toute leur vie quand le fruit de leur travail est capté sans opposition, ni volonté politique vers l’étranger ? La seule solution aujourd’hui qu’on nous propose, de nouvelles taxes, qui seront a leur tour capté par des voleurs grâce à la grande générosité universelle de la France qui est en réalité une conne qui se laisse abuser.

  3. Avant de parler du loyer il faudrait déjà revoir les charges…..OPAC espaces verts : depuis le deconfinement 3 actions et très rapides comme toujours, concierge absent remplacé partiellement mais les charges restent totales ….

  4. en effet et ceux qui travaillent comme dhabitude vont devoir tout payer pour les autres et a eux il ne leur restera rien parce qu’ils auront eu des frais pour aller travailler (garde d’enfants, transport…) en plus de leur loyer dans le privé car les logements sociaux ne leur sont pas possible parce que smicard
    stop à l’assisitanat quand on sait qu’avec la CAF les familles ont plus de revenus et ne paient pas d’impots !!
    Par contre ne pas augmenter les charges courantes et alimentaires OUI

  5. ben voyons,ils ne peuvent pas se nourrir mais possedent le dernier i phone,roulent en « grosse » voiture et ont deja toutes les allocs possibles

  6. Désolé de vous décevoir mais ce n’est pas le cas pour tout le monde d’accord ! Des personnes on perdu leur boulot a cause de cette crise de m… qui se sont retrouvé au chomage et sans aide donc oui ces difficile !

  7. Donc d après ce ue je comprend , on ide à peu près toujours les mêmes ; ceux qui ont déjà eu des primes de l’état pour une bonne partie.Et ceux qui bossent qui ont pas droit aux primes ;qui doivent payer un crédit pendant 20 ans car ils sont proprio : et qui ont perdu leur boulot : on en fait quoi ? Il ont qu a revendre leur maison ?

  8. Merci de bien documenter toutes vos affirmations. Il y a l’INSEE, l’observatoire des inégalités, l’OFCE, HEC…. et quelques revues spécialisées (les échos, alternatives économiques, wall street journal, etc…..) qui permettront d’éviter de raconter des bêtises. Eh oui! donner un avis éclairé demande un peu de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *