Commémoration – Sachons nous souvenir, toujours

Le 11 novembre 1918 à Rethondes en forêt de Compiègnes, à 5h15, est signé l’armistice. Le temps est brumeux et frais.

Cent ans plus tard, le soleil brille pour donner à cet anniversaire tout le rayonnement qu’il mérite. Paris est le centre du monde en ce jour du 11 novembre 2018, le Bassin minier célèbre le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 avec beaucoup de ferveur et d’émotion. Les traces de la Grande Guerre ne se sont jamais effacées et ne s’effaceront jamais.

A Montceau-les-Mines, jamais un si grand nombre de personnes ont suivi les célébrations, enfants des écoles, de clubs, anonymes ont souhaité s’associer aux autorités civiles et militaires.

Premier rendez-vous, au monument aux morts au Bois du Verne avant de véritablement lancer cette commémoration au monument des Fusillés avec la présence de l’Harmonie des Amis réunis puis de composer le défilé (sapeurs-pompiers, enfants des écoles, des jeunes sportifs, les officiels, les organisations patriotiques et les associations locales) pour se rendre place de l’Eglise. Au passage, rue du 11 Novembre, a été dévoilée la plaque sur laquelle est désormais l’année, 1918.

Cent ans après, Montceau se souvient, de ce ces années 20 qui furent celles du deuil pour un très grand nombre de familles. « Pensons à ces soldats de Montceau » rappelle Marie-Claude Jarrot. « Sachons vouloir donner cette force à vouloir, ensemble, nous souvenir ».

Et pourtant, 21 ans plus tard, le déluge de feu, de haine et un nouveau désastre s’abattaient sur nous. « Au plus jeunes aujourd’hui d’être attentifs et vigilants. Vigilants pour préserver la paix » déclare madame le maire.

J.B.

CET APRES-MIDI A L’EMBARCADERE ET AU MUSEE ECOLE

Un commentaire

  1. Certes l’ armistice est signé à 5h15.. Mais applicable à 11 h . Cela veut dire que jusqu’à 11 h des jeunes Européens se sont entretués . on voit le peu de valeurs humaines qu’on les Généraux de l’époque .. Le derniers poilu tués s’appelait Augustin Trébuchon , il était natif de la Lozère .. Il sera fauché par une rafale de mitrailleuse à 11 h 50 le 11 Novembre .. Bien sur d’autres furent également tués , mais leurs décès fut anti daté au 10 Novembre … Rétablissons la vérité … Philippe Saur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *