CFDT – Fonction publique en danger

Communiqué de la CFDT Interco 71 – 

Le 27 mars opposons-nous à un projet de réforme qui ne répond pas aux enjeux des services publics locaux.

Photo illustration.

La CFDT rejoint totalement les analyses du défenseur des droits sur les services publics locaux. 93 % des réclamations dont il est saisi portent sur les services publics.
Les exemples sont nombreux, les plus criants sont les EHPAD mais partout la situation est tendue, les agents n’arrivent plus à faire correctement leur travail et les services publics ne répondent plus aux besoins des usagers, en particulier les plus fragiles.
Absence de réponse ou délais à rallonge, la dégradation de la qualité de la relation avec l’usager est également soulignée. De même que la complexité des dispositifs et le non recours aux droits, ou encore le retard de versements de certaines prestations.

Or ce qui est proposé va à l’encontre de ce qu’il faudrait faire :

Réduction du périmètre des services publics, privatisation de certains services organisés en réseau (télécoms, eau, énergie, services urbains…)
Suppression des guichets et dématérialisation à marche forcée, alors que certains dossiers individuels exigent du contact humain,
Restriction des moyens budgétaires, logique comptable omniprésente,
Détricotage du statut des fonctionnaires et précarisation de l’emploi…

Le projet de loi réformant la fonction publique va être le 27 mars en conseil des ministres. Le Gouvernement a souhaité proposer une loi uniformisant les trois versants de la fonction publique. Or la fonction publique territoriale a ses spécificités. Les employeurs territoriaux sont multiples avec une organisation et des règles administratives et financières différentes de celles de l’État.
Le statut reste un outil au service des collectivités, le recours aux contractuels n’est pas une réponse à la baisse des dotations. Il faut des garanties pour les agents, des garde-fous pour les employeurs et pour les usagers, l’assurance d’égalité, de neutralité et de continuité des services publics locaux. C’est pourquoi la CFDT va saisir les parlementaires du département.

Pour ces motifs, le syndicat départemental CFDT-INTERCO 71, appelle les personnels de la fonction publique territoriale à se mobiliser le mercredi 27 mars 2019. Un préavis de grève national a été déposé par l’Union CFDT des Fédérations de Fonctionnaires et Assimilés (UFFA).

Un commentaire

  1. CFDT rire 😆…. Aujourd’hui on a des retraites qui ont 15 trimestres de plus a 60ans donc a 20 trimestres a 20ans et on est comme les autres qui ont que 5 trimestres à 20 ans et en plus aucune reconnaissance le tout grâce à la CFDT, le seul syndicat représentatif qui a signé 😠😠 messieurs les fonctionnaires changer vite de syndicat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *