Blanzy – Le développement durable n’attire pas les foules

En préambule de la semaine du développement durable, du 30 mai au 5 juin, se tenait jeudi soir 17 mai salle Coluche à Blanzy une rencontre avec le Conseil du développement durable (CDD) de la CUCM.

Le président du CDD, Daniel Saulnier présentait le déroulement de la soirée.

Une première partie consistait en un questionnaire permettant de situer les présents sociologiquement, géographiquement, environnementalement.
Un second temps de présentation du CDD (Missions, travaux) au travers d’un diaporama ludique.
Pour terminer se tenaient des ateliers en tables rondes (carrées) autour de questionnements sur le territoire, les services aux habitants ou un thème ouvert sur le CDD, ses méthodes de travail, son influence, etc. Cela permettant de travailler sur le programme de la seconde partie de mandat.

Le Conseil du Développement durable est né des dispositions des lois Voynet et Notre. Il comprend 90 membres répartis en 3 collèges.
– Citoyens du territoire (60 sièges dont seule la moitié est actuellement pourvue)
– Acteurs socio-économiques (partenaires de la CUCM)
– Acteurs du territoire qualifiés sur le développement durable.

Elu en juillet 2015 le conseil se trouve donc à mi-mandat. Cette réunion est l’occasion de faire un bilan d’étape. Et en même temps s’offre l’opportunité de renouveler les membres qui le désireraient. Chacun a jusqu’à fin mai pour décider s’il reste. Et les candidats ont jusqu’à fin juin pour déposer leur candidature.

Le CDD fait des rapports à la CUCM, donne des avis sur toutes les questions touchant à ses missions. Il a donné son avis, parfois suivi d’effets concrets, sur le PADD (Projet d’aménagement et de développement durable) la pièce essentielle du PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal), sur le PLUI, sur la gestion de l’eau, etc.

Donc un organisme, un sujet et un domaine très importants. L’invitation aux habitants concernant toute la communauté, force est de constater que sur quasiment 100 000 habitants seulement une quinzaine s’étaient déplacés.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.