•  

Blanzy – La halte nautique n’est pas un port d’attache

Blanzy n’est pas Montceau-les-Mines. Certes, le canal du Centre traverse et l’une et l’autre des communes mais le port de plaisance est à Montceau alors que Blanzy ne dispose que d’une halte nautique qui, comme son nom l’indique propose aux navigateurs de s’arrêter quelques heures, quelques jours.

Ainsi le règlement le stipule bien: les bateaux ne peuvent rester amarrés  que pour une durée maximale de 72 heures. Il est indiqué aussi : les bateaux en mauvais état ou non entretenus ne sont pas autorisés à stationner sur la halte nautique.

Cette question du règlement de la halte nautique a été l’un des derniers sujets du conseil municipal, lundi soir. Car que voit-on depuis de nombreux mois sur le canal, « deux ruines » stationnées de l’autre coté du pont en direction de Montceau. Or, il est stipulé dans le règlement, d’une part l’hivernage _ pendant la période où la navigation est interdite sur le canal_ n’est pas autorisé et les bateaux ne peuvent être amarrés qu’aux bollards disposés le long de la halte nautique et en aucun cas à d’autres éléments (arbres, panneaux, bornes, glissière…). Sur les deux bateaux en ruine, « VNF (voies navigables de France) est dessus » indique le maire Hervé Mazurek. Mais avant de les voir disparaître, de l’eau va encore couler.

Quant au bateau qui stationne à la halte nautique, il n’est pas vraiment en meilleure forme que les deux autres. Il a droit à 72 heures. Des mois qu’il joue l’incruste avec eau et électricité gratuites comme pour tous plaisanciers.

Désormais le règlement de la halte nautique est en vigueur. Aux « capitaines » de le respecter.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. reste a voir si ce reglement sera appliqué par : la police de l’eau, VNF et enfin la police municipale de Blanzy, car c’est le contribuable qui paie la note !et 6 mois en hiver ils ont bien du chauffer sur notre dos?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *