Blanzy – La boutique MDS ferme, l’activité continue avec uniquement Didier Moury

Photos archives.

 

En décembre 2020, Didier Moury disait ceci : « Ici, nous mettons l’accent sur le service ». Sa démarche était le retour du travail à l’ancienne qui prend en compte la demande du client, l’accompagner dans sa démarche.

Voici deux ans, Didier Moury et son fils Adrien ouvrait sa boutique au 2 route de Mâcon à Blanzy, un show room consacré à la vidéo surveillance, la sonorisation, les antennes et même la télévision.

Deux ans plus tard, Didier Moury jette l’éponge. « Je ferme le magasin le 31 décembre 2022 mais je continue mon activité seul, il n’y a pas la place pour deux » avoue-t-il amèrement. « Je reviens à mes débuts au 590 rue Georges Bizet à Blanzy ».

Il ferme pour plusieurs raisons. La première, les charges URSSAF exorbitantes. « Elles ont bouffé ma trésorerie » avance-t-il. La crise du covid est passée par-là. Quand bien même les cotisations furent ajournées pendant la crise, l’URSSAF n’a pas oublié les travailleurs indépendants et ces derniers mois, le rappel a été douloureux.

Autres symptômes qui ont poussé le petit patron de Blanzy à jeter l’éponge, résident dans le comportement de ces personnes souvent auto entrepreneurs « qui font tout. Ces électriciens qui prennent le marché des antennistes et se proposent même d’installer la vidéosurveillance » balance-t-il.

Alors combien de fois « ai-je vu des clients venir au magasin qui avaient des problèmes après le passage de personnes qui ne présentaient pas toutes les garanties du travail bien fait ou qui ont acheté le matériel directement sur internet. Elles arrivaient et disaient : il faudrait m’aider ».

Didier Moury ne peut pas, ne peut plus lutter contre celle nouvelle façon de faire, « ces gens qui se prennent pour des professionnels qu’ils ne sont pas ». C’est un état de fait, « nous sommes entrés dans une nouvelle ère de consommation » regrette-t-il néanmoins.

A partir de janvier 2023, il va poursuivre seul son activité. « Je vais travailler du lundi au vendredi de 9h à 17h ».

La SCI qu’il avait créé au 2 route de Mâcon est vendue. Le nouveau propriétaire espère qu’un nouveau commerce viendra s’installer au rez-de-chaussée.

La liaison avec MDS n’est pas rompue, elle prend une autre fréquence.

 

Jean Bernard

4 commentaires :

  1. dommage une équipe compétente j’ai eu affaire à eux et entièrement satisfait
    bonne chance pour le futur

  2. Je suis un artisan et ravi d’arrivé à la retraite en 2023.
    Je rencontre les mêmes problèmes que Didier. De nombreux clients viennent au comptoir de notre commerce avec des produits achetés sur Internet et qui sont incapables de programmer ou d’installer et nous demande de le faire à leur place.
    Il faut faire comprendre à ces personnes que quand nous allons au restaurant nous n’allons pas avec notre pain et notre vin.
    Ou éventuellement amener notre viande pour la faire cuire. Sachez que quand on commande sur internet on doit être capable de se débrouiller seul et non pas venir nous voir afin qu’on leur donne les combines ou les renseignements qu’ils ne trouve pas sur Internet et toujours plumé par l’URSSAF.
    Didier me reconnaîtra.

  3. Et oui…..mais aujourd’hui les consommateurs regardent leurs porte monnaie, ce ne sont pas eux les fautifs…il faut chercher les responsables ou ils se trouvent.

    • Vous êtes sérieux ?

      Ce serait une force maléfique qui les forcerait, à l’insu de leur plein gré comme aurait une célèbre marionnette ?

      Non, les consommateurs veulent le beurre et l’argent du beurre. Qu’ils assument quand le beurre est rance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *