Blan’zaï festival – Une nuit au jardin, une nuit de plaisir

Michel-Ange aurait probablement peint un chef-d’oeuvre ce vendredi soir, un second jardin d’Eden sans faire d’ombre au premier sur le plafond de la chapelle Sixtine. On le compare souvent au paradis.

L’association Les Petits Souliers a son jardin, à Blanzy, pas très loin du paradis. Il suffisait de lever les yeux au ciel avant que la lumière du jour ne s’éteigne pour s’imaginer sous les pommiers. La tentation fut grande de croire que, finalement, mettre ses pas sur les traces des Petits Souliers, conduirait le public sur la voie céleste.

Avec pour guide, la voix de Fred Brousse, le premier invité du premier festival Blan’zaï. Concert intime, tout en nuance musicale pour nous emmener sur la route du blues US. Les cordes de sa guitare acoustique vibrent et raisonnent aux notes incandescentes rythmées d’une main virtuose. De Chicago à la Louisiane en passant par Dallas, Fred Brousse raconte l’histoire du blues.

La nuit tombe. L’harmonica s’allume. Le public aspire une grande bouffée d’air de là-bas, des bords du Mississipi et sa mélancolie.

Pas une seule ombre au tableau. Les premières notes de Blan’zaï ont conquis les spectateurs venus découvrir ce format inédit dans la région. C’est à Blanzy sur une idée de Gilles, Fanette et Laurence, des copains pour le coup de main, du public pour le coup de pouce et Fred Brousse, bluesman qui a écrit la première page du festival en accord avec l’âme des Petits Souliers. Le plaisir.

Un pur régal.

Jean Bernard

Le festival se poursuit aujourd’hui, samedi 4 septembre 2021 mais à 17h avec le samedi des P’tiots « Peinture contée ». Toujours un téléphone pour réserver 06 81 11 10 92.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.