Bassin minier – Un logement « de secours » pour les femmes violentées

Quatre communes, quatre maires réunis, « ce qui est extrêmement rare » note au passage Marie-Claude Jarrot entourée de ses collègues, Jean-Claude Lagrange, Hervé Mazurek et Alain Philibert à l’hôtel de ville de Montceau-les-Mines.

La présence de la déléguée aux droits des femmes, Nathalie Bonnot, apporte un relief particulier à cette réunion où assistent également les représentants du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) car pour tous, la lutte contre l’insécurité autour desquelles se mobilisent les institutions et organismes publics et privés concernés (police, police municipale, milieu associatif) est une priorité.

Dans ce cadre, la violence faite aux femmes prend également toute sa place par l’intermédiaire du réseau VIF (violences intra-familiales). « Notre présence exprime bien l’importance du sujet celui des hommes, des femmes et des enfants en souffrance », souligne madame le maire de Montceau.

« En Saône-et-Loire, 616 femmes ont été victimes de violences intra-familiales en 2017 » rappelle Nathalie Bonnot.

La violence n’est pas toujours physique, elle est souvent, dans un premier temps psychologique « qu’on relève dans tous les milieux sociaux et même les plus hauts » ajoute Marie-Claude Jarrot.

Les femmes sont les principales victimes de ces violences souvent sournoises.

Certaines osent l’exprimer, en parler. Toutes ces victimes doivent communiquer,

ne pas hésiter à composer le 17, contacter une assistante sociale, la CAF, le bailleur social,

la mairie, etc. il faut rompre le silence.

Désormais, en cas d’urgence, un logement est disponible pour faire une pause pour amorcer la reconstruction et de bénéficier d’un accompagnement par les membres du réseau avant de trouver une solution de relogement. L’ouverture de ce logement est financé par le syndicat intercommunal du Vernoy.

Est-il besoin de rappeler qu’une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint !

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *