Bassin minier – Trafic de drogue, règlement de comptes, séquestration, actes de barbarie et un homme en cavale, une sale affaire

Rue de Mâcon à Montceau-les-Mines où sont intervenus les policiers et la BRI mardi matin. L’homme recherché est aujourd’hui en cavale.

La vaste opération antidrogue déclenchée mardi 6 septembre 2022 sur le Bassin minier, n’est que la partie immergée de l’iceberg. Ce matin-là, les hommes du commissariat de police de Montceau-les-Mines avec l’appui d’une dizaine d’hommes du BRI  (Brigade de Recherche et d’Intervention) de Dijon, ont interpellé trois individus. Quand on sait l’importance du trafic de drogue qui sévit sur Montceau et Le Creusot, cette opération bien que spectaculaire, prouve aussi que la police de Montceau n’a pas l’intention de céder du terrain face aux trafiquants.

Or, si cette opération a été menée, elle est la conséquence d’un fait bien plus grave qui s’est produit plusieurs jours auparavant toujours sur le secteur du Bassin Minier.

Selon nos informations, sur fond bien évidemment de trafic de drogue, une rencontre s’est mal passée. « C’est un règlement de comptes qui a mal tourné » rapporte un proche du dossier. Il s’agirait de dettes et dans le milieu des stups, on ne se fait pas de cadeaux.

Un individu est même séquestré et victime d’actes de barbarie. « Là, on a dépassé un cap avec ces méthodes barbares » indique notre informateur. La victime a passé plusieurs jours à l’hôpital.

Voilà pourquoi, après enquête des policiers du commissariat de Montceau, a été lancée l’opération antidrogue qui avait pour but d’interpeller les auteurs de ces atrocités et mettre à mal le trafic.

Outre les trois individus interpellés qui ont été présentés ce jeudi matin au tribunal de Chalon dont un a été mis en examen et placé en détention provisoire pour torture, actes de barbarie et séquestration, la police est toujours à la recherche au moins d’un autre personnage. Mardi matin, les policiers et la BRI se sont présentés rue de Mâcon à Montceau-les-Mines, pensant le trouver au domicile de ses parents. L’homme en question, très connu des services de police et de la justice _ il a purgé plusieurs peines de prison _, ne s’y trouvait pas. Il est en cavale et est activement recherché.

Du côté du tribunal de Chalon, aucune information ne filtre si ce n’est pour dire qu’une infirmation judiciaire a été ouverte.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.