•  

Bande annonce – Régis et la bande des cinq, Bourvil, Gainsbourg, Renaud, Brel et Brassens sont dans un bistrot

Bourvil derrière le bar. Renaud au bar qui vide un ricard. Gainsbourg, clope au bec. Brassens guitare entre les mains et la pipe du bec. Brel et sa cravate noire de travers.

Ils sont tous là, « Les copains d’abord », réunis au Vendôme à Montceau-les-Mines, dans ce bateau ivre allégresse et du bonheur de se revoir.

Régis, vous savez le type qui s’enferme dans son sous-sol à Saint-Roman-sous-Gourdon et fait revivre les plus belles chansons françaises derrière un micro et balance les images sur sa page Facebook en attendant de retour d’une vie normale, travaille justement sur un nouveau concept de spectacle.

« C’est une idée que j’ai en tête depuis longtemps, un spectacle en solo sur la chanson française où je réunis Bourvil, Renaud, Gainsbourg, Brel et Brassens. Ils se retrouvent dans un bar » explique Régis.

Et comme il ne recule devant aucune dépense, la production lui a laissé champ libre, c’est une lourde équipe qui a envahi le Vendôme pour y tourner une bande annonce avec l’aide précieuse de Lucile et de sa caméra, La Cam à Lu.

Trois heures de prises de vues où Lucile a méticuleusement mis en boîte les personnages interprétés par Régis. Bourvil en patron de bar a fait pâlir de jalousie Gilles qui au déconfinement a juré de servir avec le béret. « L’alcool non, mais l’eau ferru, l’eau ferru ferrugineuse oui ! »

Ce spectacle en solo, Régis l’imagine le jouer non pas sur scène mais dans la salle transformé pour l’occasion en bistrot, « Les copains d’abord ». Il a déjà retenu les 24 chansons et « je vais bosser avec un metteur en scène mais aussi sur le texte qui fera le lien avec les personnages ».

Régis ne pouvait rêver mieux que d’investir un vrai bar pour son teaser. Mais le plus dur commence. « Maintenant avec le confinement, je vais pourvoir bosser, peaufiner ce spectacle et être prêt début 2021 ».

Au clap de fin, Bourvil toujours aussi généreux lance, « c’est la tournée du patron ». Cela promet le jour du spectacle. « L’alcool non, mais… »

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *