Aujourd’hui 6 août 2018, la canicule, mais dans le passé ?

6 août 1284 : La Corse devient génoise ( pas le gâteau) après la défaite près de la petite île de La Meloria de la flotte de Pise contre celle de la Sérénissime République de Gênes. Cela consacre la décadence de Pise et la suprématie de Gênes.

6 août 1806 : Fin du Saint Empire Romain Germanique, l’empereur d’Autriche François 1er renonce à la dignité d’empereur du Saint Empire Romain Germanique fondé par Otton 1er après sa victoire sur les Hongrois en 955 à la bataille du Lechfeld près d’Augsbourg.

L’Empire comprenait alors presque tout le territoire de l’actuelle Europe centrale, des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg, de la Suisse ainsi que des parties de ce qui deviendra la France (dont la Bourgogne Franche-Comté) et l’Italie.

6 août 1870 : 2 semaines après la déclaration de guerre de Napoléon III à la Prusse, c’est la cata complète, une armée française est battue à Forbach entraînant immédiatement perte de la Lorraine, comme dans le même temps le maréchal de Mac-Mahon se fait battre à Froeschwiller-Woerth, la France perd aussi l’Alsace. Pour que le malheur soit complet, peu après, les cuirassés du général Bonnemain se font hacher menu dans une charge folle en pleines houblonnières près du village de Reichshoffen.

Badinguet à d’ores et déjà perdu la guerre, cela se vérifiera à la bataille de la dernière cartouche à Sedan.

Et encore plus tragique et odieux :

6 août 1945 : Une bombe atomique est larguée sur Hiroshima ! le bombardier B-29 du colonel Paul Tibbets. « Enola Gay » largue la première bombe atomique opérationnelle à l’uranium 235 « Little Boy » (4,5 tonnes).

Bilan la ville japonaise d’Hiroshima est détruite et l’on compte 70.000 morts et des dizaines de milliers de blessés dont beaucoup mourront des années plus tard. Certains experts parlent de 200 000 morts en tout.

3 jours plus tard Nagasaki subit aussi le feu nucléaire avec une bombe au plutonium plus puissante, mais la morphologie des lieux fait qu’il y aura moins de victimes entre 40 000.et 70 000 selon les expertises et le laps de temps étudié.

A part le fait que le 6 août soit la célébration de la transfiguration du christ rien d’autre à signaler.

Ah si : Louise de La Vallière maîtresse de Louis XIV (4 enfants ensemble) est née le 6 août 1644 à Tours ; François Fénelon, le «Cygne de Cambrai» est né le 6 août 1651 à Fénelon (Quercy, France) il fut Archevêque de Cambrai et Précepteur du duc de Bourgogne petit fils et héritier de Louis XIV

Et ça ne s’est jamais démenti au cours des siècles, le 6 août précède toujours le 7 août…

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *