Les Antilles autour du canal du Centre à Montceau ?

Christiane Mathos et ses amis des Antilles travaillent depuis des mois pour organiser le 9ème festival Outre-mer en Bourgogne à l’occasion du 170ème anniversare de l’abolition de l’esclavage. Nous en avons profité pour l’interviewer

L’informateur : Mme Mathos, avec les Amis des Antilles, vous êtes dans la préparation du 9ème festival Outre-mer en Bourgogne qui se tiendra du 4 au 13 mai 2018. Quoi de neuf et de mieux ?
Christiane Mathos : Il sera plus important, plus varié. Nous accentuons son côté international et nous allons créer encore plus de ponts avec l’outre mer. Il comportera une soirée exceptionnelle avec un concert de La Compagnie Créole.

Vous intégrez une démarche historique et de mémoire en intervenant dans les établissements scolaires.
C.M. : C’est primordial de faire connaître une partie de l’histoire de la France et de la Saône-et-Loire méconnue. Le commerce triangulaire et l’esclavage son outil. Notre département fut en pointe pour l’abolition de l’esclavage.

Un des clous du festival est le groupe mythique des années 70 qui fait toujours énormément recette.
C.M. : Samedi 05 mai en fin de soirée avec la Compagnie Créole. Ça va être un bain de jouvence. Nous avons tous repris leurs chansons, dansé sur leur musique. Ce sera une bouffée d’Antilles à Montceau.

De prestigieux invités seront présents : lesquels ?
C.M. : Beaucoup d’invités prestigieux : George PAU-LANGEVIN députée de Paris et ancien ministre de l’outre-mer, Fabrice Di Falco, Bernard Pelletier, Firmine Richard, Babette de Rozières viendra dédicacer ses ouvrages, l’écrivain martiniquais Benoît Martin, des représentants du Canada et de la Suède, Monsieur Pichot (Coordinateur Route des Abolitions), etc.

Peut-on déjà réserver ?
C.M. : Oui sans problème. Soit en téléphonant au 06 08 82 28 75 soit au restaurant La Douce Heure Antillaise Bld Saint Louis Montceau, sur le marché à mon stand : samedi matin à Montceau et vendredi un sur deux entre Chalon et Autun.. Ça démarre fort !!!

Recueilli par Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *