Vrai-faux médecin à Filieris- Le président départemental du conseil de l’ordre des médecins admet un défaut de vérification

Gérard Montagnon, président départemental de l’ordre des médecins ce matin à Mâcon.

« Quand vous présentez votre permis de conduire à un contrôle de police, le fonctionnaire ne vérifie pas si votre document est vrai ou faux ». L’explication est un peu réductrice mais ce sont en ces termes que le président départemental de l’ordre des médecins s’est exprimé en cette fin de matinée à Mâcon après la découverte au centre de santé Filieris à Montceau-les-Mines qu’un médecin était en réalité une fausse médecin.

Dans des bureaux austères, Gérard Montagnon, le reconnaît pourtant sans détour, « il y a eu un défaut de vérification ».

Comment est-ce possible ?

Dans un premier temps, le président a rappelé la méthode avec laquelle sont validés les embauches d’un médecin qui fait une demande pour pratiquer sa profession.

Le médecin doit répondre à un questionnaire et présenter des documents, son diplôme, son cursus, sa spécialité, un extrait de casier judiciaire, il atteste sur l’honneur qu’il n’a jamais eu de sanction disciplinaire et remet une assurance en responsabilité professionnelle.

Ensuite, le médecin est reçu par le conseil de l’ordre. Or pour le médecin de Filieris, ce ne fut pas possible en raison du Covid, l’entretien s’est déroulé par téléphone.

« Nous avons donc regardé son dossier et rien a attiré notre attention même après l’entretien. C’était une jeune diplômée, elle n’avait pas travaillé pendant trois ans pour élever son enfant, que son mari enseignait à Chalon-sur-Saône » raconte Gérard Montagnon. « Moi, j’ai dit, pas de problème et j’ai autorisé son inscription » ajoute-t-il. En mai dernier, le vrai-faux médecin rejoignait donc la maison de santé Filieris à Montceau-les-Mines.

Qui a découvert la supercherie ?

C’est une personne de l’administration à Filieris qui est tombée sur une alerte de l’ARS (agence régionale de santé) qui informait qu’une femme en 2019 a tenté de se faire passer pour une infirmière. Son nom correspondait au médecin nouvellement embauché.

Lundi 21 septembre, le directeur région Est de Filieris interrogeait le médecin qui lui a confirmé qu’elle n’avait pas de diplôme. « La fraude est avérée et avouée » précise ainsi le président de l’ordre.

Donc sur simple présentation de documents et notamment du diplôme, vous pouvez exercer la profession de médecin. Aucune vérification, notamment auprès de la faculté _ Paris XIII, la Sorbonne en l’occurrence _ ni sur la thèse, n’est effectuée. « Personne n’a tiqué sur les documents » insiste Gérard Montagnon. « C’est la procédure telle que nous devons la suivre » rappelle-t-il. « Nous vérifions de visu, nous faisons confiance ». Un peu trop apparemment.

« Nous avons fait confiance, nous avons été grugés »

Au conseil de l’ordre, ce sont une centaine d’inscriptions qui est faite par an et depuis six ans de présidence, Gérard Montagnon n’a jamais eu de problème avec de faux documents. Comme quoi, tout arrive.

Forcément, ce manque de vérification « va nous obliger à mieux travailler l’authentification du diplôme » admet-il. « La procédure est à revoir ».

Bien évidemment, l’ordre départemental des médecins à déposer plainte auprès du procureur pour exercice illégal de la médecine.

« Vous savez, même auprès des médecins de Filieris à Montceau, déceler que cette femme n’avait pas diplôme, ne leur a pas sauté aux yeux. C’est un défaut de vérification plus qu’un dysfonctionnement. Nous avons fait confiance, nous avons été grugés » termine Gérard Montagnon.

Jean Bernard

19 commentaires

  1. Un peu light comme explications !!!!! Responsable mais pas coupable, comme d’habitude !
    Monsieur MONTAGNON, vous avez commis une faute grave et la COVID n’y est pour rien. C’est à vous qu’il revient de faire les vérifications nécessaires… notamment de vérifier les informations qui apparaissent sur les documents… et pas de se contenter de dire que sur simple conversation téléphonique, tout semblait normal !
    Au lieu de cela, vous préférez minimiser en allant jusqu’à dire que les autres médecins du centre FILERIS n’ont pas remarqué non plus… mais est-ce leur rôle ?

    • Je suis tout a fait d accord avec vous d autant plus que le covid devient prétexte pour beaucoup chose sans la famille du patient qui travers des moment difficile

  2. Les détecteurs de faux permis çà existe..comme les détecteurs de faux billets

  3. C’est jamais de la faute à personne. Oups. Vous avez bien dit Président de l’Ordre Départemental. Çà fait un peu Désordre quand même.

  4. Sur le site de l’ordre des médecins, cette personne était répertoriée et cet AM de même !! Bravo la réactivité pour dans un premier temps faire le ménage ! De plus un peu léger les arguments pour se défausser , aussi bien du médecin de l’organisme que celui de l’Ordre
    Un peu plus de sérieux on ne joue pas avec la santé des gens ! Mais à qui peut on faire confiance en ce monde qui part à la dérive ? Les sanctions quelles seront-elles? Un rappel à la loi pour tout le monde? Misères et décadence
    je me mets à la place des patients qui ont eu à faire à cet escroc avec l’ angoisse qui en résulte

  5. Le jugement est simple
    faute professionnelle suivie de mise en danger de la vie d autrui = faute lourde
    Mr MONTAGNON doit prendre la porte purement et simplement
    De plus ou vont aller les patients de cette fausse medecin plus aucun toubib n accepte de nouveaux patients
    Une seule solution , engorger les urgences!!!!!!!
    et on paye des impots pour des services de ce genre Super……..

  6. Il y a faute grave, recruter une personne qui va avoir la vie de patients entre les mains avec si peu de sérieux c’est inadmissible. Si nous ne sommes pas capable de faire le lien avec les facultés en France, quand est il avec les recrutements de médecins et spécialistes embauchés à tours de bras venant de l’étranger, certains parlant à peine notre langue d’ailleurs ? Comment être certain des diplômes et des compétences de ces gens ?

  7. et il faudrait revoir en urgence tous les diplômes de ces médecins qui arrivent en masse, car elle n’est pas la seule à être , disons: étrange dans ses conclusions!!!
    bon, le détecteur de mensonge existe!!!!!!!
    quand aux explications de ce monsieur! la mise à la porte devrait être immédiate pour lui et ceux qui ont passé( sic) cet audit,

  8. Oui nous traversons des moments tres tres difficile moralement c est dur pour nous tous car a chaque coup se téléphone que nous recevons notre cœur se met à battre croyant que c est l hopital pour nous annoncer une mauvaise nouvelle notre vie de famille et détruite a cause d elle

  9. Très léger les explications . Que dire aux patients qui ont subis cette aberration !

  10. Ce n’est pas le seul fait en lui-même qui qualifie un acte, mais aussi et surtout ses conséquences.
    Ce défaut de vérification constitue donc une faute grave.
    Le niveau de salaire correspond à un niveau de responsabilités dont on ne peut pas se défausser.

  11. le covid a bon dos,mr Montagnon vous etes coupable de négligence grave dans vos fonctions. Demissionez et assumez votre faute devant le peuple

  12. Désormais, le conseil de l’ordre s’appellera le conseil du désordre.
    Ce nom est plus congruent.

  13. Elle avait plutôt obtenu un diplôme du CHS que du CHU.

  14. Filieris et le conseil de l’ordre des médecins se renvoient la balle. On oublie la responsabilité de l’ARS et j’ajouterais celle de l’ordre infirmier qui n’a pas su signaler celle qui posait déjà un grave problème en tant qu' »infirmière » usurpatrice. Alors, comme disent les médecins (les vrais), primum non nocere (premièrement ne pas nuire) : supprimez les ARS, l’ordre des médecins, l’ordre infirmier, excroissances inutiles et couteuses, le milieu de la Santé ne s’en portera que mieux. Les soignants le souhaitent. A soumettre au « Ségur de la Santé », autre machin.

  15. quelle honte !! pas une excuse, rien vis à vis des patients !! même le + petit employeur vérifie le passé professionnel de ses futurs employés. quelle incompétence, quand je pense que c’est à ce genre de personnes que nous confions nos vies !! j’espère que les anciens patients de cette personne porteront plainte contre l’ordre départemental des médecins et que de sévères mesures seront prises. ce mr montagnon doit être exclu avec des sanctions. cela démontre bien la fumisterie et le cynisme des « sachants » qui nous gouvernent

    • N’oublions jamais, charon styx, que c’est nous qui avons confié le pouvoir à ces gens.
      Porter plainte ? Oui, si vous avez du temps et de l’argent à perdre et pour arriver à quoi ?
      Notre République n’est elle pas une magnifique validation du principe de Peter ?
      En 1980, M. De Closets avait parfaitement défini la situation actuelle en écrivant Le Système E.P.M. (et puis mer.e,)
      Quelle France allons nous laisser derrière nous ?

  16. C’est grave et je suis écoeurée, pour être aide à domicile on doit passer des tests pour faire que du ménage, pas aide soignante, donc en France, j’en déduit que c’est plus facile d’être faux médecin, que femme de ménage, et bien pourquoi ne pas faire pareil, c’est dingue quand même, pour pouvoir travailler chez webhelp idem des tests, à croire que ses métiers sont dangereux pour les citoyennes (ens). C’est ignoble.

  17. au pays de jacob le jacobin

    l’ordre des medecins, la direction de filieris et l ‘ARs vont jouer à se renvoyer la balle par sous -fifres jusqu’a ce qu’ils trouvent un lampiste qui n’a rien à se reprocher. (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *