Union syndicale solidaires 71 – Continuer, lutter, amplifier, converger et gagner !

Communiqué de l’Union syndicale solidaires 71 suite à la troisième AG des AG des Gilets Jaunes à Montceau les Mines.

 » Ils ne savaient pas que c’était impossible,

alors ils l’ont fait » Marck TWAIN

Le groupe GJ du Magny – Montceau les Mines aidé par les autre groupes présents dans le département, Chalon, Tournus, Macon, Paray et de plus loin, Dijon… vient d’organiser avec succès la 3ème AdA nationale des GJ.

Pari réussi pour ce groupe avec toutes les embûches et les difficultés traversées depuis les 7 derniers mois par les GJ du Magny : camps démonté plusieurs fois, incendie, déménagement, intimidation et répression policière… et la chaleur étouffante de ces derniers jours.

Oui ils l’ont fait, et tout s’est parfaitement déroulé dans une grande richesse d’échanges et de fraternité dans la diversité de ce mouvement atypique que le gouvernement essaie de faire disparaître par tous les moyens, mais qui là et bien là :

On est là, même si Macron ne veut pas nous on est là, pour l’honneur des travailleurs et pour un monde meilleur nos on est là !

650 délégués représentants 246 groupes locaux se sont réunis du vendredi 28 juin au soir jusqu’au dimanche 30 juin selon le mode de fonctionnement proposé pour cette AG, véritable ruche expérimentale d’une démocratie directe, privilégiant l’horizontalité, le consensus, faisant en sorte qu’un maximum de délégués puissent s’exprimer sur les 6 axes de travail que les groupes locaux 71 avaient proposé :

• axe 1 – Le référendum d’initiative partagé
• axe 2 – Doit on et/ou peut on sortir du capitalisme
• axe 3 – les Assemblées Citoyennes locales
• axe 4 – Occuper le terrain
• axe 5 – les AdA
• axe 6 – les convergences

L’union syndicale SUD Solidaires 71 salue la réussite de cette AG des AG , la richesse des débats qui s’y sont tenus malgré certaines frustrations. C’est un mouvement de fond qui se construit de mois en mois, c’est un mouvement qui réfléchi, qui débat inlassablement, qui propose et surtout, qui agit et que nous considérons comme essentiel aujourd’hui pour nourrir nos luttes contre ce gouvernement aux abois, contre ce gouvernement aux méthodes autoritaires et c’est bien dans ce sens que nous nous mettons à disposition du mouvement GJ dans le but de renforcer la convergence avec les luttes sociales et syndicales dans l’objectif de :

Continuer, lutter, amplifier, converger et gagner !

Fait à Chalon le 1er juillet 2019

7 commentaires

  1. L’Benoit boit du petit lait (ça l’changera)…. La jonction des Gilets Jaunes et des salariés syndicalistes des entreprises, ça c’est un levier formidable ! Déjà pour remuer les vieux appareils divisés, et pour affronter ensemble les réformes réactionnaires qui se préparent. Une belle suite de l’assemblée du w-e !

  2. Cette devise « Continuer, lutter, amplifier, converger et gagner ! » constitue, après cette 3e assemblée des assemblées, une nouvelle étape dans la lutte.
    Je sais que ce nouvel élan du mouvement ne va pas plaire à tout le monde et que certains vont encore parler de récupération et gna gna gna, mais moi, je suis ravi.
    On est là, on est là, même si…

    Vive la convergence !

  3. Honnêtement je me suis rendu pour découvrir le mouvement et ses revendications . Je reconnais il a matière à débattre et à revendiquer. Mais où on n a pas pu me répondre et où je pense qu il faudrait s atteler:
    Quel calendrier réaliste et non utopique pour la mise en place des différentes réformes
    A quel prix? Avec quel budget, qui va financer ?
    Comment ne pas faire peur aux futurs et actuels investisseurs ?
    Quelle type de gouvernance?

    • Démocratie direct pour la gouvernance (à mettre en place via une nouvelle constitution).
      Pour le budget des « réformes » : ISF, suppression du CICE, taxation des multinationales et du CAC40, nationalisation des banques (donc argent illimité, fini les coupes budgétaires de l’UE).
      Pour ce qui est du calendrier, il sera à définir lors des prochaines Ada

      • Pour mettre en place quoique ce soit ,il faut être élu et avec 0.6 % de votes aux européennes ,je vois mal comment les GJ pourraient militer pour une nouvelle constitution. Il faut pour cela avoir la majorité à l’assemblée nationale et au sénat pour être certains d’avoir les 2/3 nécessaires pour modifier la constitution . Alors faîtes en part à vos représentants (s’il y en a) Pour le budget ; rien que l’énoncé des 5 réformes me fait largement sourire.Pour le calendrier , ce sera aux calandes grecques .
        Petite blaguounette :Je pense que quand les pompiers viendront me solliciter en 2029 ; il n’y a pas de risque que celui des GJ ait été mis en place .

    • Vous pensez qu’en arrivant à la Bastille, les émeutiers du faubourg populaire de Saint-Antoine connaissaient le contenu de la Constitution de l’An I dite Constitution de 1793 qui de toute façon n’a jamais été appliquée ?

  4. Ça sent la monocratie!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *